Jésus-Christ est ma lumière

14-06-2019

Chapitre 2

Parole de Dieu | Chapitre 2

L’Église de Philadelphie a pris forme et cela est entièrement dû à la grâce et à la miséricorde de Dieu. La multitude des saints a manifesté son amour pour Dieu et n’a jamais dévié de son chemin spirituel. Ils sont fermes dans la croyance que le seul vrai Dieu est devenu chair, qu’Il est le Chef de l’univers qui commande toutes choses : c’est confirmé par le Saint-Esprit, aussi immuable que les montagnes ! Cela ne changera jamais !

Oh, Dieu Tout-Puissant ! Aujourd’hui, c’est Toi qui as ouvert nos yeux spirituels, permettant aux aveugles de voir, aux boiteux de marcher et aux lépreux d’être guéris. C’est Toi qui as ouvert une fenêtre céleste et nous avons vu les mystères du monde spirituel. Tes paroles saintes nous ont imprégnés, et tu nous as sauvés de notre nature humaine qui a été corrompue par Satan : c’est là Ton œuvre extraordinaire et Ta miséricorde d’une grandeur inestimable. Nous sommes Tes témoins !

Tu as été humble et caché en silence pendant longtemps. Tu es ressuscité et tu as souffert de la crucifixion ; Tu as connu les joies et les peines d’une vie humaine ainsi que la persécution et l’adversité. Tu as expérimenté la souffrance du monde humain, tu y as gouté et l’ère T’a abandonné. Dieu incarné est Dieu Lui-même. Tu nous as sauvés du tas de fumier en raison de la volonté de Dieu et nous as soutenus avec Ta main droite ; Ta grâce nous a été donnée gratuitement. Tu fais des efforts sans relâche pour façonner Ta vie en nous ; Tu as payé de Ton sang, de Ta sueur et de Tes larmes pour Tes saints. Nous sommes les sujets de Tes efforts laborieux ; nous sommes le prix que Tu as payé.

Oh, Dieu Tout-Puissant ! C’est à cause de Ton amour et de Ta miséricorde, de Ta justice et de Ta majesté, de Ta sainteté et de Ton humilité que tous les hommes s’inclineront devant Toi et T’adoreront pour toute l’éternité.

Aujourd’hui, Tu as rendu toutes les Églises complètes – l’Église de Philadelphie –, ce qui est la réalisation de Ton plan de gestion de six mille ans. Les saints peuvent maintenant humblement obéir devant Toi ; ils sont liés les uns aux autres en esprit et s’accompagnent dans l’amour. Ils sont unis à la source de la fontaine. L’eau vive de la vie coule sans cesse et elle élimine et purge toute la souillure et la boue dans l’Église, purifiant Ton temple encore une fois. Nous avons connu le vrai Dieu concret, marché dans Ses paroles, reconnu nos propres fonctions et devoirs et fait tout ce que nous pouvons pour nous dépenser pour l’Église. Nous taisant à chaque instant en Ta présence, nous devons tenir compte de l’œuvre du Saint-Esprit afin que Ta volonté ne soit pas bloquée en nous. Parmi les saints, il y a l’amour mutuel et les forces de certains compenseront les échecs des autres. Ils peuvent marcher dans l’esprit à chaque instant, éclairés et illuminés par le Saint-Esprit. Ils mettent la vérité en pratique immédiatement après l’avoir comprise. Ils ne se laissent pas distancer par la nouvelle lumière et suivent les pas de Dieu.

Coopère activement avec Dieu ; Le laisser prendre le contrôle, c’est marcher avec Lui. Toutes nos propres idées, nos notions et nos opinions propres, tous nos enchevêtrements séculiers se volatilisent comme de la fumée. Nous laissons Dieu régner dans notre esprit, nous marchons avec Lui et gagnons la transcendance, nous vainquons le monde, et notre esprit s’envole librement et est libéré : tels sont les résultats quand Dieu Tout-Puissant devient Roi. Comment ne pas danser et chanter des louanges, offrir nos louanges et offrir des cantiques nouveaux ?

Il y a vraiment plusieurs façons de louer Dieu : invoquer Son nom, s’approcher de Lui, penser à Lui, lire en priant, échanger, contempler, réfléchir, prier et chanter des louanges. Dans ces sortes de louanges, il y a de la joie et il y a une onction ; il y a de la puissance dans la louange et il y a aussi un fardeau. Il y a de la foi dans la louange et il y a une nouvelle intuition.

Coopérez activement avec Dieu, servez en coordination et devenez un, satisfaites la volonté de Dieu Tout-Puissant, hâtez-vous de devenir un corps spirituel saint, piétinez Satan et mettez fin à son destin. L’Église de Philadelphie a été enlevée dans la présence de Dieu et se manifeste dans la gloire de Dieu.

Posté par ANASTASIA 8 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13-06-2019

Chapitre 1

Chapitre 1

Des louanges sont parvenues à Sion et la demeure de Dieu est apparue. Le glorieux saint nom, loué par tous les peuples, est en train de se répandre. Ah, Dieu Tout-Puissant ! Le Chef de l’univers, Christ des derniers jours, Il est le soleil brillant qui s’est levé sur le mont Sion, dominant, dans sa majesté et sa grandeur, tout l’univers…

Dieu Tout-Puissant ! Nous T’acclamons dans l’allégresse ; nous dansons et chantons. Tu es vraiment notre Rédempteur, le grand Roi de l’univers ! Tu as fait un groupe de vainqueurs et réalisé le plan de gestion de Dieu. Tous les peuples afflueront vers cette montagne. Tous les peuples s’agenouilleront devant le trône ! Tu es le seul et unique vrai Dieu et Tu mérites la gloire et l’honneur. Que toute gloire, louange et autorité soient rendues au trône ! La source de la vie coule du trône, abreuvant et alimentant les multitudes du peuple de Dieu. Des changements apparaissent dans la vie quotidiennement ; une nouvelle lumière et de nouvelles révélations nous accompagnent, donnant continuellement accès à de nouvelles connaissances au sujet de Dieu. On acquiert la certitude de Dieu par l’expérience. Ses paroles deviennent sans cesse manifestes, deviennent manifestes en ceux qui ont raison. Nous sommes en effet excessivement bénis ! Être face à face avec Dieu chaque jour, communiquer avec Dieu en tout et donner à Dieu la souveraineté en toutes choses. Nous réfléchissons attentivement à la parole de Dieu, notre cœur s’apaise en Dieu et ainsi nous nous présentons devant Dieu et recevons Sa lumière. Au quotidien, dans notre vie, nos actions, nos paroles, nos pensées et nos idées, nous vivons dans la parole de Dieu et nous sommes toujours capables de discernement. La parole de Dieu guide le fil dans l’aiguille ; les choses cachées à l’intérieur de nous-mêmes se font jour l’une après l’autre, de façon inattendue. L’échange avec Dieu ne peut être retardé. Nos pensées et nos idées sont mises à nu par Dieu. À chaque instant, nous vivons devant le tribunal du Christ où nous sommes jugés. Notre corps tout entier est occupé par Satan. Aujourd’hui, le temple de Dieu doit être purifié afin qu’Il recouvre Sa souveraineté. Pour être complètement possédés par Dieu, nous devons livrer un combat à mort. Ce n’est que lorsque notre ancien nous-même a été crucifié que la vie ressuscitée du Christ peut régner souverainement.

Maintenant, le Saint-Esprit monte un assaut dans chacun de nos recoins pour lancer une bataille de reconquête ! Tant que nous serons prêts à renoncer à nous-mêmes et à coopérer avec Dieu, à tout moment, Dieu nous illuminera et nous purifiera sûrement de l’intérieur et réclamera de nouveau ce que Satan occupait, afin que nous puissions être rendus complets par Dieu aussi rapidement que possible. Ne perds pas de temps et vis chaque instant dans la parole de Dieu. Sois édifié avec les saints, aie part au royaume et entre dans la gloire avec Dieu.

Posté par ANASTASIA 8 à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11-06-2019

Introduction

Introduction
Le 11 février 1991, Dieu a fait Sa première déclaration dans l’Église, qui a eu un effet extraordinaire sur chacune des personnes qui vivaient dans le courant du Saint-Esprit en ce temps-là. Cette déclaration a mentionné ce qui suit : « la demeure de Dieu est apparue » et « Le Chef de l’univers, Christ des derniers jours, Il est le soleil brillant ». Avec ces paroles profondément significatives, toutes ces personnes ont été amenées dans une nouvelle sphère. Tous ceux qui ont lu cette déclaration ont eu un pressentiment de la nouvelle œuvre, la grande œuvre que Dieu était sur le point d’entreprendre. C’est cette déclaration magnifique, mélodieuse et concise qui a amené toute l’humanité dans la nouvelle œuvre de Dieu et dans une nouvelle ère, et qui a placé les fondations et préparé le terrain pour l’œuvre de Dieu dans cette incarnation. On pourrait dire que la déclaration que Dieu a faite à ce moment-là jette un pont entre les ères, que c’est la première fois depuis le début de l’ère de la Grâce que Dieu a publiquement parlé à la race humaine, de plus, que c’est la première fois qu’Il a parlé après être resté caché pendant deux mille ans, et, même plus, que c’est une introduction, un point de départ crucial, pour l’œuvre que Dieu est sur le point d’entreprendre à l’ère du Règne.

La première fois que Dieu a fait une déclaration, Il l’a fait sous la forme élogieuse d’une perspective à la troisième personne, dans un langage à la fois élégant et raffiné, simple et ordinaire, aussi bien qu’un approvisionnement en vie aisément et facilement perceptible. Avec cela, Il a pris ce petit groupe de personnes qui ne savaient que jouir de Sa grâce tout en attendant avec impatience le retour du Seigneur Jésus, et les a amenées silencieusement dans une autre étape de l’œuvre du plan de gestion de Dieu. Dans ces circonstances, l’humanité ne savait pas, et encore moins osait imaginer, quel genre d’œuvre Dieu allait finalement accomplir, ou ce à quoi s’attendre dans l’avenir. Par la suite, Dieu a continué à faire plus de déclarations pour amener l’humanité, étape par étape, dans la nouvelle ère. Étonnamment, chaque déclaration de Dieu est différente selon le contenu et utilise en plus différentes formes de louange et différents modes d’expression. Ces déclarations, prononcées sur un ton semblable, mais ayant un contenu divers, sont invariablement remplies des sentiments de sollicitude et d’inquiétude de Dieu, et presque chacune contient des provisions pour la vie avec un contenu différent ainsi que des paroles de rappel, d’exhortation et de réconfort de Dieu à l’homme. Dans ces déclarations, des passages comme ce qui suit apparaissent à plusieurs reprises : « Le seul vrai Dieu est devenu chair, Il est le Chef de l’univers qui commande toutes choses » ; « Le Roi triomphant siège sur Son trône de gloire » ; « Il tient l’univers entre Ses mains » ; et ainsi de suite. Un message est transmis dans ces passages, ou on pourrait dire que ces passages transmettent un message à la race humaine : Dieu est déjà venu dans le mode des hommes, Dieu va commencer une œuvre encore plus grande, le royaume de Dieu est déjà descendu parmi un certain groupe de personnes, et Dieu a déjà gagné la gloire et a vaincu la multitude de Ses ennemis. Chacune des déclarations de Dieu saisit le cœur de chaque être humain. Toute l’humanité attend avec impatience que Dieu exprime encore plus de paroles nouvelles, parce que chaque fois que Dieu parle, Il secoue le cœur de l’homme jusque dans ses racines, et de plus il est responsable de tous les mouvements et de toutes les émotions des hommes et les étaie de sorte que l’humanité commence à compter sur les paroles de Dieu et même à les admirer… Ainsi, inconsciemment, un grand nombre de personnes avaient essentiellement oublié la Bible et accordaient encore moins d’attention aux sermons démodés et aux écrits des hommes spirituels, parce qu’elles étaient incapables de trouver dans les écrits du passé un fondement pour ces paroles de Dieu, et elles n’étaient pas capables non plus de découvrir où que ce soit le but de Dieu en faisant ces déclarations. Cela étant, combien plus il incombe à l’humanité d’admettre que ces déclarations sont la voix de Dieu, ni vue ni entendue depuis le commencement des temps, qu’elles sont hors de portée de toute personne qui croit en Dieu et qu’elles surpassent toute parole dite par tout homme spirituel des siècles passés ou toute déclaration de Dieu dans le passé. Stimulée par chacune de ces déclarations, l’humanité est entrée sans le savoir dans l’aura de l’œuvre du Saint-Esprit, dans la vie d’avant-garde de la nouvelle ère. Stimulée par les paroles de Dieu, l’humanité impatiente a gouté à la douceur d’être conduite personnellement par les paroles de Dieu. Je crois que cette période éphémère est un temps dont chaque être humain se souviendra de façon durable, alors que ce dont l’humanité a joui durant cette période, en fait, n’était rien de plus qu’une aura de l’œuvre du Saint-Esprit, ou on pourrait l’appeler la douce saveur d’un embellissement de la race humaine, car à partir de ce moment, toujours sous la direction des paroles de Dieu, toujours dans l’aura de l’œuvre du Saint-Esprit, l’humanité a été entraînée à son insu dans une autre phase des paroles de Dieu, la première étape de l’œuvre accomplie par la déclaration de Dieu à l’ère du Règne – l’épreuve des exécutants.

Les paroles déclarées avant l’épreuve des exécutants avaient pour la plupart la forme d’instruction, d’exhortation, de réprimande et de discipline, et à certains endroits elles utilisaient l’ancien appellatif employé dans l’ère de la Grâce – utilisant les mots « mes fils » pour désigner ceux qui suivaient Dieu afin de faciliter le rapprochement de l’humanité avec Dieu, ou pour que l’humanité considère qu’elle avait une relation de proximité avec Dieu. De cette manière, quel que soit le jugement que Dieu portât sur l’autosuffisance, l’arrogance et autres tempéraments corrompus de l’humanité, l’homme serait capable d’y faire face et de l’accepter dans son identité de « fils » sans avoir d’antagonisme envers les déclarations de « Dieu le Père », en plus de ça la promesse que « Dieu le Père » avait faite à Ses « fils » n’avait jamais été mise en doute. Pendant cette période, toute l’humanité jouissait d’une existence aussi exempte de trouble que celle d’un nourrisson, et cela atteignait le but de Dieu, à savoir, quand ils entreraient dans l’âge adulte, Il commencerait à les juger. Cela a également placé les fondations pour l’œuvre du jugement de la race humaine que Dieu lance officiellement à l’ère du Règne. Parce que l’œuvre de Dieu dans cette incarnation consiste principalement à juger et à conquérir toute la race humaine, dès que l’homme a planté ses pieds fermement sur terre, Dieu est immédiatement entré dans le mode de Son œuvre – dans l’œuvre dans laquelle Il juge l’homme et le châtie. Manifestement, toutes les déclarations avant l’épreuve des exécutants ont été faites dans le but de tenir bon pendant la transition, le vrai but étant autre que ce qu’il semblait être. L’intention fervente de Dieu était de pouvoir lancer officiellement Son œuvre le plus tôt possible à l’ère du Règne. En aucun cas, Il ne voulait continuer à cajoler l’humanité à progresser en lui donnant des miettes enrobées de sucre ; Il était plutôt désireux de voir le vrai visage de chaque être humain devant le siège de Son jugement, et avec plus de ferveur encore, il désirait voir l’attitude réelle que toute l’humanité aurait envers Lui après avoir perdu Sa grâce. Il voulait seulement voir des résultats, pas le processus. Mais en ce temps-là, personne ne comprenait l’intention fervente de Dieu, parce que le cœur humain ne se préoccupait que de sa destination et de ses perspectives d’avenir. Il n’est pas étonnant que le jugement de Dieu ait porté, à maintes reprises, sur toute la race humaine. Ce n’est que lorsque l’humanité, sous la direction de Dieu, a commencé à vivre la vie normale des êtres humains que l’attitude de Dieu à l’égard de l’humanité a changé.

L’année 1991 a été inhabituelle ; appelons-la une « année d’or ». Dieu a lancé la nouvelle œuvre de l’ère du Règne et a dirigé Sa déclaration à l’ensemble de la race humaine. En même temps, l’humanité a joui d’une chaleur sans précédent et, plus encore, a éprouvé la douleur qui s’ensuit du jugement de Dieu sans précédent sur l’homme. La race humaine a gouté à une douceur jusqu’alors inconnue et a senti le jugement et l’abandon, aussi jusque-là inconnus, comme si elle avait gagné Dieu et encore comme si elle avait perdu Dieu. Souffrir en possédant et souffrir en étant privé, ces sentiments ne sont connus que de ceux qui en ont personnellement fait l’expérience ; ils sont quelque chose que l’homme n’a ni la capacité ni les moyens de décrire. Les blessures de ce genre sont ce que Dieu a conféré à chaque être humain comme une forme d’expérience et d’avantage intangibles. Le contenu des déclarations que Dieu a faites cette année-là se divise en fait en deux grandes catégories : la première est la partie où Dieu est descendu dans le monde des hommes pour les inviter à venir devant Son trône en tant qu’invités ; la seconde est la partie où les hommes, ayant mangé et bu à satiété, ont été employés par Dieu comme exécutants. Bien sûr, il va sans dire que la première partie constitue le vœu le plus cher et le plus sincère de l’humanité, d’autant plus que les êtres humains ont longtemps été habitués à transformer la jouissance de la totalité de Dieu en objet de leur croyance en Lui. C’est pourquoi, dès que Dieu a commencé à faire entendre Sa déclaration, l’humanité était prête à entrer dans le royaume et attendait que Dieu lui accorde des récompenses différentes. Dans ces circonstances, les hommes n’ont tout simplement pas payé le juste prix en transformant leurs tempéraments, cherchant à satisfaire Dieu, faisant preuve de considération pour la volonté de Dieu et ainsi de suite. D’un simple regard, les êtres humains semblaient constamment s’affairer alors qu’ils se dépensaient et travaillaient pour Dieu, alors qu’en réalité ils calculaient, dans les recoins secrets du plus profond de leur cœur, le prochain pas à faire pour gagner des bénédictions ou régner comme des rois. On pourrait dire que pendant que le cœur humain jouissait de Dieu, il était en même temps en train de calculer contre Dieu. L’humanité dans cette condition fait face à l’aversion et à la détestation les plus profondes de Dieu ; le tempérament de Dieu ne tolère pas qu’aucun être humain ne Le trompe ou ne se serve de Lui. Mais la sagesse de Dieu est inaccessible à tout être humain. C’était au milieu de l’endurance de toutes ces souffrances qu’Il a prononcé la première partie de Ses déclarations. Il est impossible pour l’être humain d’imaginer combien de souffrance Dieu a endurée et combien de soin et de pensée Il a épuisé à ce moment-là. Le but de la première partie de ces déclarations est d’exposer toutes les différentes formes de laideur que l’homme démontre quand il fait face au rang et au profit et d’exposer la cupidité et le caractère méprisable de l’homme. Même si, en parlant, Dieu entoure Ses paroles d’un ton sincère et honnête d’une mère aimante, la colère au fond de Son cœur flamboie comme le soleil de midi qu’Il dirige contre Ses ennemis. Dieu ne veut en aucun cas parler à un groupe d’hommes qui manquent de la ressemblance normale de la race humaine, et donc, chaque fois qu’Il parle, Il réprime la colère dans Son cœur tout en Se contraignant à exprimer Sa déclaration. Qui plus est, Il parle à une race humaine dépourvue de l’humanité normale, privée de raison, corrompue à l’extrême, avec la cupidité devenue une seconde nature, et désobéissante envers Dieu et rebelle contre Dieu jusqu’à la fin. Les profondeurs auxquelles la race de l’homme est tombée et la profondeur de la haine et du dégoût de Dieu pour la race de l’homme peuvent facilement être imaginés ; ce qui est difficile à imaginer pour la race humaine, c’est la souffrance qu’elle a infligée à Dieu. C’est impossible à décrire en mots. Mais c’est précisément dans ce contexte, où personne n’a pu découvrir combien le cœur de Dieu souffre et, de plus, où personne n’a découvert à quel point la race humaine est déraisonnable et incorrigible, que tous les hommes, sans une once de honte ou un seul brin de scrupule, prenaient pour acquis qu’ils avaient le droit, en tant que fils de Dieu, de recevoir toutes les récompenses qu’Il avait préparées pour l’homme, au point même de rivaliser les uns avec les autres, personne ne souhaitant prendre du retard et tous ayant profondément peur d’être perdants. Vous devriez savoir maintenant le genre de rang que les gens occupaient en ce temps-là aux yeux de Dieu. Comment une race d’hommes comme celle-là peut-elle obtenir les récompenses de Dieu ? Mais ce que l’homme reçoit de Dieu est en tout temps le trésor le plus précieux, et inversement ce que Dieu reçoit de l’homme est une souffrance suprême. Depuis le début de la relation entre Dieu et l’homme, c’est ce que l’homme a toujours reçu de Dieu et ce qu’il a toujours donné à Dieu en retour.

Autant Dieu a brûlé d’angoisse, quand Il a vu cette race d’êtres humains corrompus jusqu’au plus profond d’eux-mêmes, Il n’avait pas d’autre choix que de les jeter dans l’étang de feu afin qu’ils puissent être épurés. C’est la deuxième partie de la déclaration de Dieu dans laquelle Dieu a employé les hommes comme Ses exécutants. Dans cette partie, Dieu est passé de doux à sévère et de peu à beaucoup, en termes de méthode et de longueur, utilisant le rang de « personne de Dieu » comme appât pour exposer la nature corrompue de l’homme tout en proposant les différentes catégories d’[a]exécutants, de personnes et de fils au choix de l’humanité. Bien sûr, tout comme Dieu l’avait prédit, personne n’a choisi de devenir un exécutant pour Dieu, et au lieu de cela, tous se sont efforcés de devenir une personne de Dieu. Même si, pendant cette période, la sévérité avec laquelle Dieu parlait était quelque chose auquel les êtres humains ne s’étaient jamais attendus et encore moins dont ils avaient entendu parler, tout de même, étant excessivement préoccupés par le statut et de plus, étant fiévreusement préoccupés de gagner des bénédictions, ils n’avaient pas le temps de se faire une idée du ton du discours de Dieu et de Son mode de parler, restant plutôt obsédés par leur propre statut et par ce que l’avenir leur réservait. De cette façon, sans le savoir, l’humanité a été amenée, par la déclaration de Dieu, dans le labyrinthe qu’Il avait conçu pour eux. Attirés, bon gré mal gré, par l’attrait du futur et par leur destin, les êtres humains se savaient incapables de devenir une personne de Dieu, et pourtant ils étaient réticents à agir comme Ses exécutants. Déchirés entre ces mentalités contradictoires, ils ont inconsciemment accepté un jugement et un châtiment sans précédent que Dieu avait infligés à l’humanité. Naturellement, cette forme de jugement et d’épurement était quelque chose que l’humanité ne voulait absolument pas accepter. Néanmoins, seul Dieu a la sagesse et seul Il a le pouvoir d’exiger une humble soumission de cette race corrompue d’êtres humains, de sorte que, volontairement ou involontairement, ils ont tous cédé à la fin. L’humanité n’avait aucune alternative. Seul Dieu a le dernier mot et seul Dieu est capable d’utiliser une telle méthode pour conférer la vérité et la vie à l’homme et lui montrer la direction. Cette méthode, c’est l’inévitabilité de l’œuvre de Dieu envers l’homme, et c’est aussi, hors de tout doute ou de toute dispute, une nécessité indispensable de l’homme. Dieu utilise une telle méthode pour parler et travailler afin de transmettre le fait suivant à l’humanité : Dieu sauve l’humanité par amour et miséricorde et dans l’intérêt de Sa gestion ; la race humaine reçoit le salut de Dieu parce qu’elle est tombée à tel point que Dieu ne peut que parler personnellement. Quand l’homme reçoit le salut de Dieu, c’est la plus grande grâce et c’est aussi une faveur spéciale, c’est-à-dire que si Dieu n’exprimait pas Sa déclaration en personne, le destin de la race humaine serait l’extinction. En même temps qu’Il abomine la race humaine, Dieu est quand même prêt à payer n’importe quel prix pour le salut de l’homme, et Il le désire. Pendant ce temps, alors que l’homme serine son amour pour Dieu et sa manière de tout consacrer à Dieu, il se révolte contre Dieu et extorque toute sorte de grâce à Dieu, et même, en même temps, fait souffrir Dieu et inflige des souffrances indicibles à Son cœur. Tel est le contraste frappant entre l’altruisme et l’égoïsme dans la relation entre Dieu et l’homme !

En travaillant et en parlant, Dieu n’est pas contraint de suivre une méthode particulière, mais Il choisit l’obtention de résultats comme Sa fin. Pour cette raison, dans cette partie de Ses déclarations, Dieu S’est fait un devoir de ne pas dévoiler clairement Sa propre identité, mais seulement de révéler quelques termes tels que « Christ des derniers jours », « le Chef de l’univers » et ainsi de suite. Cela n’affecte en rien ni le ministère de Christ ni la connaissance que l’humanité a de Dieu, surtout parce qu’à cette époque l’humanité ignorait complètement les concepts de « Christ » et de « l’incarnation », de sorte que Dieu a dû S’humilier pour être une personne ayant une « fonction spéciale » pour exprimer Sa déclaration. C’est un exemple de l’intention consciencieuse de Dieu, parce que les gens à cette époque pouvaient seulement accepter cet appellatif. Quelle que soit l’appellatif que Dieu utilise, les résultats de Son œuvre ne sont pas affectés, car en tout ce qu’Il fait, Dieu a le but de permettre à l’homme de changer, de permettre à l’homme d’atteindre le salut de Dieu. Peu importe ce qu’Il fasse, Dieu a toujours les besoins de l’homme en tête. C’est l’intention sous-jacente à l’œuvre et à la parole de Dieu. Même si Dieu est si attentif en considérant tous les aspects de l’humanité et est si parfaitement sage en tout ce qu’Il fait, je pourrais dire ceci : si Dieu ne témoignait pas de Lui-même, il n’y en aurait pas un seul, dans la race des êtres humains créés, qui soit capable de reconnaître Dieu Lui-même ou de se lever pour rendre témoignage à Dieu Lui-même. Si Dieu avait continué à utiliser l’appellatif « une personne ayant une fonction spéciale » dans Son œuvre, il n’y aurait pas eu un seul être humain qui aurait pu considérer Dieu comme Dieu – c’est le chagrin de l’humanité. C’est-à-dire que dans la race des êtres humains créés, il n’y a personne qui puisse connaître Dieu, personne pour aimer Dieu, se soucier de Dieu et se rapprocher de Dieu. La foi de l’homme n’a que le but de gagner des bénédictions. L’identité de Dieu en tant que personne ayant une fonction spéciale a donné un indice à chaque humain : l’humanité trouve facile de voir Dieu comme faisant partie de la race des êtres humains créés ; la plus grande douleur et humiliation que l’humanité inflige à Dieu est précisément celle-ci : quand Il apparait ou œuvre ouvertement, Dieu est quand même rejeté par l’homme et même oublié par lui. Dieu endure la plus grande humiliation afin de sauver la race humaine ; en donnant tout, Son but est de sauver l’humanité, d’obtenir la reconnaissance de l’humanité. Tous ceux qui ont une conscience devraient être en mesure d’apprécier le prix que Dieu a payé pour tout cela. La race humaine a gagné la parole et l’œuvre de Dieu et a gagné le salut de Dieu. En même temps, personne n’a pensé à demander ce que Dieu a gagné de l’humanité ? De chaque déclaration de Dieu, l’humanité a gagné la vérité, a réussi à changer, a trouvé une direction dans la vie ; mais ce que Dieu a gagné n’est rien de plus que les paroles que l’humanité utilise pour exprimer son sens d’être redevable à Dieu et quelques vagues murmures de louange. Cela ne serait-il pas sûrement la récompense que Dieu exige de l’homme ?

Bien que de nombreuses déclarations de Dieu aient été exprimées maintenant, la grande majorité des gens sont encore bloqués au stade représenté par les paroles de Dieu au commencement, dans leur connaissance et leur compréhension de Dieu, d’où ils n’ont pas progressé – c’est vraiment un sujet douloureux. Cette partie des « Déclarations du Christ au commencement » n’est qu’une clé pour ouvrir le cœur humain ; être bloqué ici, c’est manquer d’accomplir l’intention de Dieu. Le but de Dieu en énonçant cette partie de Ses déclarations est seulement de conduire l’humanité de l’ère de la Grâce à l’ère du Règne ; Il ne souhaite nullement que l’humanité reste figée à cette partie de Ses déclarations ou même prenne cette partie de Ses paroles comme une directive, sans quoi les déclarations futures de Dieu ne seraient ni nécessaires ni significatives. Si quelqu’un n’est pas encore capable d’entrer dans ce que Dieu exige que l’homme atteigne dans cette partie de Ses déclarations, alors l’entrée de cette personne demeure inconnue. Cette partie des déclarations de Dieu constitue l’exigence la plus fondamentale que Dieu fait à l’homme à l’ère du Règne, et c’est le seul moyen par lequel l’humanité entrera dans la bonne voie. Si tu es une personne qui ne comprend rien, alors il vaut mieux commencer par lire les paroles dans cette partie !

Note de bas de page :

a. Le texte original ne contient pas « les différentes catégories d’ ».

Posté par ANASTASIA 8 à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10-06-2019

Préface


Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le cœur de Dieu. En effet, bien que les gens soient familiers avec le mot « Dieu » et des expressions telles que « l’œuvre de Dieu », ils ne connaissent pas Dieu, encore moins Son œuvre. Pas étonnant donc que tous ceux qui ne connaissent pas Dieu aient une croyance confuse. Les gens ne prennent pas la croyance en Dieu au sérieux parce que croire en Dieu est trop inconnu, trop étrange pour eux. De cette façon, ils ne répondent pas aux exigences de Dieu. En d’autres termes, si les gens ne connaissent pas Dieu et ne connaissent pas Son œuvre, alors ils ne sont pas aptes à être utilisés par Dieu, encore moins peuvent-ils réaliser le désir de Dieu. « La croyance en Dieu » signifie croire qu’il y a un Dieu ; c’est le plus simple concept de la foi en Dieu. De plus, croire qu’il y a un Dieu n’est pas la même chose que croire véritablement en Dieu ; au contraire, c’est une sorte de foi simple avec de fortes connotations religieuses. La vraie foi en Dieu signifie faire l’expérience de la parole et de l’œuvre de Dieu sur la base d’une croyance que Dieu est souverain sur toutes choses. Ainsi tu seras libéré de ton tempérament corrompu, satisferas le désir de Dieu et connaîtras Dieu. Ce n’est qu’au long d’un tel parcours que l’on peut dire que tu crois en Dieu. Pourtant, les gens trouvent souvent que croire en Dieu est quelque chose de très simple et frivole. La croyance de ces personnes n’a pas de sens et ne saurait jamais être approuvée par Dieu, parce qu’ils empruntent le mauvais chemin. Aujourd’hui, il y a encore ceux qui croient en Dieu dans les écritures, dans les doctrines vides. Ils ignorent que leur croyance en Dieu n’a pas de substance et qu’ils ne sont pas en mesure d’obtenir l’approbation de Dieu, et ils prient quand même pour recevoir la paix et une grâce suffisante de Dieu. Nous devrions nous arrêter et nous demander : croire en Dieu est-il réellement la chose la plus facile sur terre ? Croire en Dieu ne signifie-t-il rien de plus que de recevoir beaucoup de grâces de Dieu ? Les gens qui croient en Dieu, mais ne Le connaissent pas et qui croient en Dieu, mais s’opposent à Lui, réalisent-ils vraiment le désir de Dieu ?

On ne saurait parler d’égalité entre Dieu et l’homme. Son essence et Son œuvre sont au plus haut point insondables et incompréhensibles pour l’homme. Si Dieu ne réalise pas personnellement Son œuvre et ne communique pas Ses paroles dans le monde de l’homme, alors l’homme ne serait jamais capable de comprendre la volonté de Dieu, et ainsi, même ceux qui ont consacré toute leur vie à Dieu seraient incapables d’obtenir Son approbation. Sans l’œuvre de Dieu, quel que soit le bien que l’homme fasse, ça ne vaudra rien, car les pensées de Dieu seront toujours plus élevées que les pensées de l’homme et la sagesse de Dieu ne peut être sondée par l’homme. Et donc Je dis que ceux qui « percent à jour clairement » Dieu et Son œuvre sont inefficaces, ils sont tous arrogants et ignorants. L’homme ne devrait pas définir l’œuvre de Dieu ; d’ailleurs, l’homme ne peut pas définir l’œuvre de Dieu. Aux yeux de Dieu, l’homme est plus petit qu’une fourmi, alors comment l’homme peut-il pénétrer l’œuvre de Dieu ? Ceux qui passent leur temps à dire : « Dieu ne fonctionne pas de cette façon » ou « Dieu est comme ceci ou comme cela » ne sont-ils pas tous des arrogants ? Nous devons tous savoir que les gens, qui sont de chair, ont tous été corrompus par Satan. C’est leur nature de s’opposer à Dieu et ils ne sont pas au même rang que Dieu, ils peuvent encore moins émettre des avis sur l’œuvre de Dieu. La façon dont Dieu guide l’homme ne relève que de Dieu Lui-même. L’homme devrait se soumettre et ne devrait pas émettre tel ou tel point de vue, car l’homme n’est rien que poussière. Puisque nous essayons de chercher Dieu, nous ne devons pas superposer nos conceptions sur l’œuvre de Dieu pour qu’elles soient examinées par Dieu, encore moins devrions-nous utiliser notre tempérament corrompu pour essayer délibérément de nous opposer à l’œuvre de Dieu. Cela ne ferait-il pas de nous des antéchrists ? Comment de tels hommes peuvent-ils dire qu’ils croient en Dieu ? Puisque nous croyons qu’il existe un Dieu, et puisque nous voulons Le satisfaire et Le voir, nous devrions chercher le chemin de la vérité et chercher un moyen pour être compatibles avec Dieu. Nous ne devrions pas rester dans une opposition farouche à Dieu ; quel bien pourrait provenir de telles actions ?

Aujourd’hui, Dieu a une nouvelle œuvre. Tu pourrais ne pas accepter ces propos, ils pourraient te paraitre étranges, mais Je te conseille de ne pas exposer ton naturel, car seuls ceux qui ont vraiment faim et soif de justice devant Dieu peuvent obtenir la vérité, et seuls ceux qui sont vraiment pieux peuvent être éclairés et guidés par Dieu. L’on n’obtiendra rien de la recherche la vérité par des querelles. C’est seulement en cherchant dans le calme que nous pouvons obtenir des résultats. Quand Je dis : « Aujourd’hui, Dieu a une nouvelle œuvre », Je fais référence au retour de Dieu dans la chair. Tu ne fais peut-être pas attention à ces mots, tu les méprises peut-être ou ils sont peut-être d’un grand intérêt pour toi. Quel que soit le cas, J’espère que tous ceux qui aspirent vraiment à l’apparition de Dieu peuvent faire face à ce fait et y réfléchir sérieusement. L’idéal serait de ne pas se hâter à tirer des conclusions. C’est ainsi que les sages devraient agir.

Ce n’est pas difficile d’étudier une telle chose, mais cela exige que chacun d’entre nous connaisse cette vérité : Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit avoir l’expression de Dieu. Puisque Dieu se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il doit faire et, puisque Dieu se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de donner la vie à l’homme et de montrer le chemin à l’homme. La chair qui ne contient pas l’essence de Dieu n’est sûrement pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Pour savoir si c’est la chair du Dieu incarné, l’homme doit le déterminer à partir du tempérament qu’Il exprime ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, l’on devrait s’appuyer sur Son essence pour savoir si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné et si oui ou non c’est le vrai chemin. Et ainsi, en déterminant[a] si oui ou non c’est la chair de Dieu incarné, l’important est de prêter attention à Son essence (Son œuvre, Ses paroles, Son tempérament et beaucoup plus), plutôt que sur l’apparence extérieure. Si l’homme ne voit que Son aspect extérieur et oublie Son essence, alors cela montre l’ignorance et la naïveté de l’homme. L’aspect extérieur ne détermine pas l’essence ; de plus, l’œuvre de Dieu ne peut jamais se conformer aux conceptions de l’homme. L’apparence extérieure de Jésus n’était-elle pas en opposition avec les conceptions de l’homme ? Son apparence et Son accoutrement n’étaient-ils pas incapables de donner des indices sur Sa véritable identité ? N’est-ce pas la raison pour laquelle les pharisiens d’autrefois se sont opposés à Jésus parce qu’ils regardaient simplement Son aspect extérieur et ne prenaient pas Ses paroles à cœur ? Mon souhait, c’est que les frères et sœurs qui cherchent l’apparition de Dieu ne répètent pas la tragédie de l’histoire. Gardez-vous de devenir les pharisiens des temps modernes et clouer Dieu sur la croix une fois encore. Vous devriez considérer minutieusement comment accueillir le retour de Dieu et avoir une idée précise sur la façon de devenir quelqu’un qui se soumet à la vérité. C’est la responsabilité de tous ceux qui attendent que Jésus revienne sur les nuées. Nous devrions frotter nos yeux spirituels et ne pas devenir la proie des paroles pleines d’idées folles. Nous devrions penser à l’œuvre pratique de Dieu, et nous devrions jeter un regard sur le côté réel de Dieu. Ne vous laissez pas emporter par des rêveries ou ne vous perdez pas en elles ; ayez toujours à l’esprit le jour où le Seigneur Jésus descendra soudainement parmi vous dans une nuée pour vous enlever, vous qui ne L’avez jamais connu ou vu et qui ne savez pas comment faire Sa volonté. Il est préférable de penser à des sujets pratiques !

Tu as peut-être ouvert ce livre pour effectuer une recherche ou avec l’intention d’accepter ; quelle que soit ton attitude, J’espère que tu le liras jusqu’à la fin et que tu ne le mettras pas de côté facilement. Après avoir lu ces mots, ton attitude changera peut-être, mais cela dépend de ton degré de motivation et de ta facilité à prendre les choses à cœur. Il y a, cependant, une chose que tu dois savoir : la parole de Dieu ne peut pas être exprimée comme la parole de l’homme, encore moins la parole de l’homme peut-elle être exprimée comme la parole de Dieu. Un homme utilisé par Dieu n’est pas le Dieu incarné et le Dieu incarné n’est pas un homme utilisé par Dieu ; il y a là une différence fondamentale. Après avoir lu ces mots, tu n’acceptes peut-être pas qu’ils soient les paroles de Dieu et ne les acceptes que comme des mots venant d’un homme qui a été inspiré. Dans ce cas, tu es aveuglé par l’ignorance. Comment les paroles de Dieu peuvent-elles être les mêmes que les paroles d’un homme qui a été inspiré ? Les paroles de Dieu incarné inaugurent une nouvelle ère, guident l’humanité tout entière, révèlent des mystères et montrent à l’homme la voie à suivre vers une nouvelle ère. L’inspiration reçue par l’homme n’est que simple pratique ou connaissance. Elle ne peut pas conduire l’humanité tout entière dans une nouvelle ère ou révéler le mystère de Dieu Lui-même. Après tout, Dieu est Dieu et l’homme est l’homme. Dieu a l’essence de Dieu et l’homme a l’essence de l’homme. Si l’homme considère les paroles de Dieu comme simple inspiration du Saint-Esprit et prend les paroles des apôtres et des prophètes comme des paroles dites par Dieu en personne, alors l’homme se fourvoie. Peu importe, tu ne devrais jamais transformer le bien en mal, ou parler de ce qui est élevé comme si c’était bas, ou parler de ce qui est profond comme si c’était superficiel ; peu importe, tu ne dois jamais nier délibérément ce que tu sais être la vérité. Quiconque croit qu’il y a un Dieu devrait aborder ce problème à partir d’un bon point de vue et devrait accepter, en tant que créature de Dieu, Sa nouvelle œuvre et Ses nouvelles paroles — sinon être éliminé par Dieu.

Après l’œuvre de l’Éternel, Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre parmi les hommes. Son œuvre n’a pas été réalisée de manière isolée, mais elle a été fondée sur l’œuvre de l’Éternel. C’était l’œuvre d’une nouvelle ère après que Dieu eut achevé l’ère de la Loi. De même, après que Jésus eut achevé Son œuvre, Dieu continua toujours Son œuvre pour l’ère suivante, parce que toute la gestion de Dieu progresse toujours. Au terme d’une ancienne ère arrive une nouvelle ère, et une fois que l’ancienne œuvre prend fin, une nouvelle œuvre continue la gestion de Dieu. Cette incarnation est la deuxième incarnation de Dieu après l’accomplissement de l’œuvre de Jésus. Bien sûr, cette incarnation ne se réalise pas de façon isolée, mais elle constitue la troisième étape de l’œuvre après l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. Chaque nouvelle étape de l’œuvre de Dieu inaugure toujours un nouveau départ et une nouvelle ère. Aussi y a-t-il également des changements correspondants dans le tempérament de Dieu, dans Sa façon de travailler, dans la localisation de Son œuvre et dans Son nom. Pas étonnant donc qu’il soit difficile pour l’homme d’accepter l’œuvre de Dieu dans la nouvelle ère. Mais quelle que soit la façon dont l’homme s’oppose à Lui, Dieu accomplit toujours Son œuvre et Il conduit toujours toute l’humanité vers l’avant. Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devient chair une fois de plus et, quand Il devient chair cette fois, Il acheva l’ère de la Grâce et inaugura l’ère du Règne. Tous ceux qui acceptent la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront accepter personnellement la direction de Dieu. Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Si les gens restent dans l’ère de la Grâce, alors ils ne seront jamais libérés de leur tempérament corrompu, encore moins connaîtront-ils le tempérament inhérent de Dieu. Si les gens bénéficient toujours d’une abondance de grâce, mais n’ont pas emprunté le chemin de la vie qui leur permet de connaître Dieu et de satisfaire Dieu, alors ils ne gagneront jamais Dieu bien qu’ils croient en Lui. Quelle pitoyable forme de croyance est-ce ? Lorsque tu auras fini de lire ce livre, lorsque tu auras vécu chaque étape de l’œuvre de Dieu incarné à l’ère du Règne, tu auras l’impression que les espoirs de nombreuses années ont finalement été réalisés. Tu auras le sentiment que ce n’est que maintenant que tu as vraiment vu Dieu face-à-face ; que ce n’est que maintenant que tu as contemplé le visage de Dieu, que tu as entendu la déclaration personnelle de Dieu, apprécié la sagesse de l’œuvre de Dieu, et senti à quel degré Dieu est réel et tout-puissant. Tu sentiras que tu as gagné beaucoup de choses que les gens des temps anciens n’ont jamais vues ou possédées. À ce moment-là, tu sauras clairement ce que signifie croire en Dieu, et ce que c’est que d’être selon le cœur de Dieu. Bien sûr, si tu t’accroches aux visions du passé et rejettes ou nies la réalité de la seconde incarnation de Dieu, alors tu resteras les mains vides et tu n’acquerras rien et, finalement, tu seras coupable de t’être opposé à Dieu. Ceux qui obéissent à la vérité et se soumettent à l’œuvre de Dieu se rassembleront sous le nom du deuxième Dieu incarné — le Tout-Puissant. Ils seront capables d’accepter d’être conduits personnellement par Dieu et acquerront davantage de vérité supérieure et bénéficieront de la véritable vie humaine. Ils verront la vision que les gens des temps anciens n’ont jamais vue : « Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force » (Apocalypse 1:12-16). Cette vision est l’expression de tout le tempérament de Dieu, et une telle expression de tout Son tempérament est aussi l’expression de l’œuvre de Dieu quand Il devient chair cette fois. Dans les torrents de châtiments et de jugements, le Fils de l’homme exprime Son tempérament inhérent à travers les paroles, permettant à tous ceux qui acceptent Son châtiment et Son jugement de voir le vrai visage du Fils de l’homme, un visage qui est une représentation fidèle du visage du Fils de l’homme tel que vu par Jean. (Bien sûr, tout cela sera invisible aux yeux de ceux qui n’acceptent pas l’œuvre de Dieu dans l’ère du Règne.) Le vrai visage de Dieu ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain, et ainsi Dieu utilise l’expression de Son tempérament inhérent pour révéler à l’homme Son vrai visage. Ce qui veut dire que tous ceux qui ont expérimenté le tempérament inhérent du Fils de l’homme ont vu le vrai visage du Fils de l’homme, car Dieu est trop grand et ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain. Une fois que l’homme aura expérimenté chaque étape de l’œuvre de Dieu dans l’ère du Règne, alors il connaîtra le vrai sens des paroles de Jean quand il parla du Fils de l’homme parmi les chandeliers : « Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. » À ce moment-là, tu connaîtras, à n’en point douter, que cette chair ordinaire qui a déclaré tant de paroles est réellement le second Dieu incarné. Et tu sentiras effectivement à quel degré tu es béni et te sentiras le plus heureux. Ne serais-tu pas disposé à accepter cette bénédiction ?

Note de bas de page :

a. Dans le texte original : « quant à ».

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

09-06-2019

Chapitre 8 Les fins pour divers types de personnes et la promesse de Dieu faite à l’homme

Chapitre 8 Les fins pour divers types de personnes et la promesse de Dieu faite à l’homme

Paroles de Dieu concernées :
Comprends-tu maintenant ce qu’est le jugement et ce qu’est la vérité ? Si tu as compris, alors je t’exhorte à te soumettre docilement au jugement, sinon tu n’auras jamais l’occasion d’être loué par Dieu ou d’être amené par Lui dans Son royaume. Ceux qui n’acceptent que le jugement, mais ne peuvent jamais être purifiés, c’est-à-dire ceux qui fuient au milieu de l’œuvre du jugement, seront à jamais détestés et rejetés par Dieu. Leurs péchés sont plus nombreux et plus graves que ceux des pharisiens, car ils ont trahi Dieu et sont rebelles à Dieu. De tels hommes qui ne sont même pas dignes de faire du service recevront une punition plus sévère, une punition qui est en plus éternelle. Dieu n’épargnera aucun traître qui a déjà fait preuve de loyauté par des paroles, mais qui L’a ensuite trahi. De tels hommes recevront la rétribution par la punition de l’esprit, de l’âme et du corps. N’est-ce pas précisément une révélation du tempérament juste de Dieu ? N’est-ce pas le but de Dieu en jugeant l’homme et en le révélant ? Dieu réserve tous ceux qui accomplissent toutes sortes de mauvaises actions au temps du jugement dans un endroit infesté de mauvais esprits, laissant ces mauvais esprits détruire leurs corps charnels à leur gré. Leurs corps dégagent la puanteur des cadavres, et telle est leur rétribution appropriée. Dieu écrit dans leur livre de souvenir tous les péchés de ces faux croyants déloyaux, ces faux apôtres et faux ouvriers ; puis, au bon moment, il les jette au milieu des esprits impurs, laissant ces esprits impurs souiller leur corps entier à leur gré, afin qu’ils ne se réincarnent jamais et ne voient plus jamais la lumière. Ces hypocrites qui ont fait du service à un certain moment, mais qui sont incapables de rester loyaux jusqu’à la fin sont comptés parmi les méchants par Dieu, de sorte qu’ils marchent dans le conseil des méchants et en viennent à faire partie de leur populace désordonnée ; à la fin, Dieu les anéantira. Dieu rejette et ne prête pas attention à ceux qui n’ont jamais été fidèles à Christ ou qui n’ont consacré aucun effort, et les anéantira tous au changement des ères. Ils n’existeront plus sur la terre, et encore moins gagneront un passage dans le royaume de Dieu. Ceux qui n’ont jamais été sincères envers Dieu, mais qui sont forcés par les circonstances de traiter avec Lui machinalement, sont comptés parmi ceux qui font du service pour Son peuple. Seul un petit nombre de tels hommes peuvent survivre, tandis que la majorité périra avec ceux qui ne sont même pas qualifiés pour faire du service. Finalement, Dieu amènera dans Son royaume tous ceux qui ont le même esprit que Dieu, le peuple et les fils de Dieu, ainsi que ceux qui sont prédestinés par Dieu à être des sacrificateurs. Tel est le distillat que Dieu a obtenu par Son œuvre. Quant à ceux qui ne peuvent pas être inclus dans aucune des catégories établies par Dieu, ils seront comptés parmi les non-croyants. Et vous pouvez sûrement imaginer ce que sera leur fin. Je vous ai déjà dit tout ce que Je devrais dire ; la route que vous choisirez relève de votre décision. Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », La Parole apparaît dans la chair

Maintenant c’est le moment où Je détermine la fin pour chaque personne, et non la phase à laquelle J’ai commencé à façonner l’homme. Dans Mon livre de comptes, J’enregistre, une donnée à la fois, les paroles et les actions de chaque homme, ainsi que leur chemin à Ma suite, leurs attributs intrinsèques et leur dernière performance. Ainsi, aucun type d’homme n’échappera à Ma main et tous seront groupés selon leur espèce comme Je les assigne. Je décide de la destination de chaque homme, non sur la base de l’âge, de l’ancienneté, du degré de souffrance et encore moins du degré auquel il attire la pitié, mais plutôt selon qu’il possède ou non la vérité. Il n’y a pas d’autre alternative. Vous devez vous rendre compte que tous ceux qui ne font pas la volonté de Dieu seront punis. C’est un fait immuable. Par conséquent, tous ceux qui sont punis le sont à cause de la justice de Dieu et comme rétribution pour leurs nombreux actes méchants. […]

Ma miséricorde est pour ceux qui M’aiment et qui renoncent à eux-mêmes. Et la punition infligée au méchant est justement la preuve de Mon tempérament juste et, beaucoup plus, le témoignage de Ma colère. Quand sonnera l’heure de la catastrophe, la famine et la peste frapperont tous ceux qui s’opposent à Moi et ils seront en pleurs. Tous ceux qui ont commis tout genre de malice, mais qui M’ont suivi pendant de nombreuses années, n’échapperont pas à l’accusation ; ils vivront eux aussi dans un état constant de panique et de peur en plein dans la catastrophe qui a rarement été vue à travers les siècles. Et ceux parmi Mes disciples qui n’auront été fidèles qu’à Moi se réjouiront et applaudiront Ma puissance. Ils expérimenteront une satisfaction ineffable et vivront dans une joie que jamais Je n’ai accordée à l’humanité. Car J’attache du prix aux bonnes œuvres des hommes et déteste leurs mauvaises œuvres. Depuis que J’ai commencé à diriger l’humanité, J’ai toujours rêvé d’un groupe d’hommes qui soient d’un même esprit avec Moi. Je n’ai jamais oublié ceux qui ne sont pas d’un même esprit avec Moi ; Je les ai détestés dans Mon cœur, attendant juste l’opportunité de leur accorder Ma rétribution, ce qu’il Me sera agréable de voir. Mon jour est enfin arrivé aujourd’hui et Je n’ai plus besoin d’attendre !

Mon œuvre finale n’est pas seulement accomplie pour punir l’homme, mais aussi pour préparer la destination de l’homme. Encore plus, c’est pour recevoir la reconnaissance de tous pour tout ce que J’ai fait. Je veux que chaque homme voie que tout ce que J’ai fait est juste et est une expression de Mon tempérament ; ce n’est pas l’action de l’homme, encore moins la nature, qui a créé l’humanité. Au contraire, c’est Moi qui nourris tout être vivant dans la création. Sans Mon existence, l’humanité ne peut que périr et souffrir de l’invasion des catastrophes. Aucun être humain ne verra plus jamais ni le beau soleil et la belle lune ni le monde verdoyant ; l’humanité ne sera confrontée qu’à la nuit glaciale et à l’inexorable vallée de l’ombre de la mort. Je suis le seul salut de l’humanité. Je suis le seul espoir de l’humanité et, bien plus, Je suis Celui sur qui repose l’existence de toute l’humanité. Sans Moi, l’humanité arrivera immédiatement à un arrêt complet. Sans Moi, l’humanité souffrira la catastrophe et sera piétinée par tout genre de fantômes, bien que personne ne tienne compte de Moi. J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes œuvres. Bien qu’ils soient très peu nombreux ceux qui peuvent Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage sur terre et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car tout Mon empressement ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Je ne tiens pas compte du nombre d’hommes, mais plutôt de leurs bonnes œuvres. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes œuvres pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait ; sinon personne d’entre vous n’échappera à la catastrophe. C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. Si vous ne pouvez pas sembler être bons sous Mes yeux, alors vous n’éviterez pas de souffrir la catastrophe. En périodes de tribulation, vos actions et vos actes n’ont pas été entièrement appropriés, parce que votre foi et votre amour étaient vains et vous ne vous êtes démontrés que timides ou durs. À ce sujet, Je ne vais juger que le bien ou le mal. Je continue de me soucier de la manière dont chacun de vous agit et se comporte, ce sur quoi Je me baserai pour déterminer votre fin. Cependant, Je tiens à préciser que Je n’accorderai plus de miséricorde à ceux qui M’ont été complètement infidèles en périodes de tribulation, car Ma miséricorde a ses limites. En plus, Je n’ai pas d’affection pour quiconque M’a déjà trahi une fois, encore moins souhaiterais-Je M’associer avec ceux qui trahissent les intérêts de leurs amis. Voilà Mon tempérament, Je ne tiens pas compte de la personne. Je dois vous dire ceci : Quiconque brise Mon cœur n’aura plus droit à la clémence de Ma part et quiconque M’a été fidèle restera toujours dans Mon cœur.

Extrait de « Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », La Parole apparaît dans la chair

Le royaume est en pleine expansion au milieu de l’humanité, il est formé au milieu de l’humanité, il se tient debout au milieu de l’humanité ; aucune force ne peut détruire Mon royaume. Parmi Mon peuple dans le royaume d’aujourd’hui, lequel de vous n’est pas un être humain parmi les êtres humains ? Lequel d’entre vous se trouve hors de la condition humaine ? Lorsque Mon nouveau point de départ sera annoncé à la multitude, comment l’humanité réagira-t-elle ? Vous avez vu l’état de l’humanité de vos propres yeux ; sûrement vous ne nourrissez pas encore l’espoir de durer à jamais en ce monde ? Je marche maintenant au milieu de Mon peuple, Je vis au milieu de Mon peuple. Aujourd’hui, ceux qui ont un véritable amour pour Moi sont des gens bénis ; heureux ceux qui se soumettent à Moi, ils vont sûrement résider dans Mon royaume ; heureux ceux qui Me connaissent, ils vont sûrement détenir du pouvoir dans Mon royaume ; heureux ceux qui Me cherchent, ils vont sûrement échapper aux liens de Satan et jouir de Ma bénédiction ; heureux ceux qui peuvent renoncer à eux-mêmes, ils vont sûrement entrer en Ma possession et hériter de l’abondance de Mon royaume. Ceux qui se dévouent pour Moi, Je les célébrerai ; ceux qui se dépensent pour Moi, Je les embrasserai avec joie ; ceux qui Me font des offrandes, Je leur donnerai des jouissances. Ceux qui trouvent du plaisir dans Mes paroles, Je les bénirai ; ils seront sûrement les piliers qui soutiendront les poutres dans Mon royaume, ils jouiront sûrement d’une abondance sans pareille dans Ma maison, et personne ne peut se comparer à eux. Avez-vous déjà accepté les bénédictions qui vous ont été données ? Avez-vous déjà poursuivi les promesses qui vous ont été faites ? Sous la direction de Ma lumière, vous briserez sûrement l’emprise des forces des ténèbres. Au milieu de l’obscurité, vous ne perdrez sûrement pas la lumière qui vous guide. Vous serez sûrement maîtres de toute la création. Vous serez sûrement un vainqueur devant Satan. À la chute du royaume du grand dragon rouge, vous resterez sûrement debout au milieu des foules innombrables pour rendre témoignage à Ma victoire. Vous serez sûrement résolus et inébranlables au pays de Sinim. Par les souffrances que vous supportez, vous hériterez de la bénédiction qui vient de Moi et rayonnerez sûrement dans l’univers avec Ma gloire.

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La dix-neuvième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

Après l’achèvement de Mes paroles, le royaume est progressivement formé sur la terre et l’homme retourne peu à peu à la normalité, et donc le royaume dans Mon cœur est établi sur terre. Dans le royaume, tout le peuple de Dieu retrouve la vie de l’homme normal. Fini l’hiver glacial, remplacé par un monde de villes de printemps qui dure toute l’année. Les gens n’ont plus à souffrir le sombre et misérable monde de l’homme, ni de supporter la froideur austère du monde de l’homme. Les gens ne se battent pas entre eux, les pays ne vont pas à la guerre les uns contre les autres, le carnage est fini à jamais, ainsi que le sang qu’il faisait couler ; toute la terre est remplie de bonheur et la chaleur entre les hommes imprègne tous les lieux. Je parcours le monde entier, J’aime sièger sur Mon trône dans les hauteurs, Je vis parmi les étoiles. Et les anges M’offrent de nouveaux chants et de nouvelles danses. Leur propre fragilité ne fait plus couler de larmes sur leurs joues. Je n’entends plus les anges pleurant devant Moi et personne ne se plaint de difficultés. Aujourd’hui, vous vivez tous devant Moi ; demain, vous vivrez tous dans Mon royaume. N’est-ce pas la plus grande bénédiction que J’accorde à l’homme ?

Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La vingtième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

La vie dans le repos est une vie sans guerre, sans souillure, sans iniquité persistante. Cela signifie qu’il n’y a pas de harcèlement de Satan (ici « Satan » se réfère à des forces hostiles), de corruption de Satan, ni aucune invasion par toute force opposée à Dieu. Tout être obéit à sa propre espèce et adore le Seigneur de la création. Le ciel et la terre sont entièrement tranquilles. C’est la vie reposante de l’humanité. Lorsque Dieu entre dans le repos, il n’y a plus d’iniquité sur la terre et il n’y a plus d’invasion par des forces hostiles. Les humains entreront aussi dans un nouveau domaine ; ils ne seront plus une humanité corrompue par Satan, mais plutôt une humanité sauvée après avoir été corrompue par Satan. Le jour de repos de l’humanité est aussi le jour de repos de Dieu. Dieu a perdu Son repos en raison de l’incapacité de l’humanité d’entrer dans le repos ; ce n’est pas Dieu qui était incapable de se reposer à l’origine. Entrer dans le repos ne signifie pas que toutes les choses vont cesser de se déplacer, ou que toutes les choses cesseront de se développer, cela ne signifie pas non plus que Dieu cessera de travailler ou que l’homme cessera de vivre. Voici le signe de l’entrée dans le repos : Satan a été détruit ; ces gens méchants qui se joignent à Satan dans sa malfaisance ont été punis et anéantis ; toutes les forces hostiles à Dieu cessent d’exister. L’entrée de Dieu dans le repos signifie qu’Il ne continuera plus Son œuvre de salut de l’humanité. L’entrée de l’humanité dans le repos signifie que toute l’humanité vivra dans la lumière de Dieu et dans Ses bénédictions ; la corruption de Satan n’existera plus ; aucun acte d’injustice ne sera commis. L’humanité vivra normalement sur la terre, sous la garde de Dieu. Quand Dieu et l’homme entrent dans le repos ensemble, cela signifie que l’humanité a été sauvée et que Satan a été détruit, que l’œuvre de Dieu parmi les hommes est achevée. Dieu ne continuera plus à travailler parmi les hommes et l’homme ne vivra plus sous la domination de Satan. Par conséquent, Dieu ne sera plus occupé et l’homme ne se hâtera plus ; Dieu et l’homme entreront dans le repos en même temps. Dieu retournera à Sa position initiale, et chaque personne retournera à sa place respective. Ce sont les destinations dans lesquelles Dieu et l’homme résideront respectivement après la fin de toute la gestion de Dieu. Dieu a la destination de Dieu et l’homme a la destination de l’homme. Tout en se reposant, Dieu continuera à guider tous les humains dans leur vie sur la terre. Dans la lumière de Dieu, l’homme adorera le seul vrai Dieu au ciel. Dieu ne vivra plus parmi les hommes et l’homme également sera incapable de vivre avec Dieu dans le lieu de destination de Dieu. Dieu et l’homme ne peuvent pas vivre dans le même domaine ; au contraire, les deux ont leurs propres manières de vivre. Dieu est Celui qui guide l’ensemble de l’humanité, alors que toute l’humanité est la cristallisation de l’œuvre de gestion de Dieu. C’est l’humanité qui est guidée ; en ce qui concerne l’essence, l’humanité n’est pas similaire à Dieu. Se reposer signifie retourner à son lieu d’origine. Par conséquent, lorsque Dieu entre dans le repos, cela signifie que Dieu retourne à Son lieu d’origine. Dieu ne vivra plus sur la terre ni ne partagera la joie et la souffrance de l’humanité en vivant avec elle. Lorsque l’humanité entre dans le repos, cela signifie que l’homme est devenu une véritable création ; les hommes adoreront Dieu à partir de la terre et auront des vies humaines normales. Les gens ne désobéiront plus à Dieu ou ne résisteront plus à Dieu ; ils retourneront à la vie originelle d’Adam et Eve. Telles sont les vies et les destinations respectives de Dieu et de l’humanité après leur entrée dans le repos. La défaite de Satan est une conclusion inévitable dans la guerre entre Dieu et Satan. De cette façon, l’entrée de Dieu dans le repos après la fin de Son œuvre de gestion et après l’achèvement du salut de l’homme, et son entrée dans le repos deviennent des conclusions inévitables. Le lieu de repos de l’homme est sur la terre et le lieu de repos de Dieu est au ciel. Pendant que l’homme se repose, il adorera Dieu et vivra sur la terre, et pendant que Dieu se repose, Il guidera le reste de l’humanité ; Il la guidera du ciel, non de la terre. Dieu sera encore l’Esprit, tandis que l’homme sera encore chair. Dieu et l’homme ont tous deux leurs différentes manières respectives de se reposer. Pendant Son repos, Dieu viendra et apparaîtra chez les hommes ; pendant son repos, l’homme sera amené par Dieu à visiter le ciel et aussi à jouir de la vie dans le ciel. Après que Dieu et l’homme entrent dans le repos, Satan n’existera plus, et, comme Satan, ces gens méchants n’existeront pas non plus. Avant que Dieu et l’homme entrent dans le repos, les individus méchants qui jadis persécutaient Dieu sur la terre et les ennemis qui Lui désobéissaient sur la terre auront déjà été détruits ; ils auront été détruits par les grandes catastrophes des derniers jours. Après que ces individus méchants auront été complètement détruits, Satan ne pourra plus jamais harceler la terre. L’humanité obtiendra le salut complet, et ce n’est qu’à ce moment que l’œuvre de Dieu sera achevée. Ce sont les conditions préalables pour que Dieu et l’homme entrent dans le repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair

Parce qu’ils peuvent témoigner de Dieu et qu’ils consacrent tous leurs efforts à l’œuvre de Dieu, ceux qui aiment vraiment Dieu peuvent aller n’importe où sous les cieux sans rencontrer d’opposition de qui que ce soit, et ils peuvent exercer un pouvoir sur la terre et gouverner tout le peuple de Dieu. Ces gens se sont rassemblés de partout dans le monde, ils parlent des langues différentes, la couleur de leur peau est différente, mais leur existence a le même sens, ils ont tous un cœur qui aime Dieu, tous portent le même témoignage, ils ont la même résolution et le même désir. Ceux qui aiment Dieu peuvent circuler librement à travers le monde. Ceux qui témoignent de Dieu peuvent voyager à travers l’univers. Ces gens sont bien-aimés par Dieu, ils sont bénis par Dieu et ils vivront éternellement dans Sa lumière.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », La Parole apparaît dans la chair

Ceux qui seront amenés à la perfection par Dieu sont ceux qui recevront les bénédictions de Dieu et Son héritage. Autrement dit, ils acceptent ce que Dieu a et est de sorte que ça devient ce qu’ils ont à l’intérieur ; ils ont tous la parole de Dieu forgée en eux ; quelle que soit l’être de Dieu, vous êtes capables de tout accepter exactement tel que c’est, vivant ainsi la vérité. C’est le genre d’homme qui est amené à la perfection par Dieu et qui est gagné par Dieu. Seul ce genre d’homme peut hériter de ces bénédictions accordées par Dieu :

1. Recevoir tout l’amour de Dieu.

2. Agir conformément à la volonté de Dieu en toutes choses.

3. Recevoir les conduites de Dieu, vivre sous la lumière de Dieu et être éclairé par Dieu.

4. Manifester l’image que Dieu aime sur terre ; aimer sincèrement Dieu comme Pierre l’a fait, crucifié pour Dieu et digne de mourir en récompense de l’amour de Dieu ; avoir la même gloire que Pierre.

5. Être aimé, respecté et admiré par tous sur terre.

6. Briser tous les liens de la mort et du séjour des morts, ne donner aucune occasion au travail de Satan, être possédé par Dieu, vivre dans un esprit frais et vif, et ne pas avoir le sentiment de lassitude.

7. Avoir un sens indicible d’exaltation et d’excitation en tout temps tout au long de la vie, comme si l’on a vu la venue du jour de la gloire de Dieu.

8. Recevoir la gloire avec Dieu et avoir une physionomie semblable aux saints bien-aimés de Dieu.

9. Devenir ce que Dieu aime sur terre, c’est-à-dire, le fils bien-aimé de Dieu.

10. Changer de forme et monter avec Dieu au troisième ciel, transcender la chair.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été parfaits », La Parole apparaît dans la chair

Quand l’homme accède à la destination éternelle, il va adorer le Créateur, et parce qu’il a reçu le salut et a accédé à l’éternité, il ne poursuivra pas d’objectifs, il n’aura d’ailleurs, pas besoin de se soucier de ce qu’il est assiégé par Satan. À ce moment, l’homme connaîtra sa place, et accomplira son devoir, et même s’il n’est pas châtié ou jugé, chacun accomplira son devoir. À ce moment, l’homme sera une créature à la fois de par son identité et de par son statut. Il n’y aura plus de distinction entre grand et petit ; chaque personne va simplement remplir une fonction différente. Pourtant, l’homme vivra toujours dans une destination ordonnée et appropriée de l’humanité, il accomplira son devoir pour adorer le Créateur, et une humanité comme celle-ci sera l’humanité de l’éternité. À ce moment, l’homme aura reçu une vie illuminée par Dieu, une vie sous les soins et la protection de Dieu, et une vie avec Dieu. L’homme mènera une vie normale sur terre, et toute l’humanité choisira la bonne voie.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », La Parole apparaît dans la chair

Une fois le travail de conquête achevé, l’homme sera conduit dans un monde merveilleux. Cette vie, bien sûr, sera toujours sur la terre, mais elle sera totalement différente de la vie de l’homme d’aujourd’hui. C’est la vie que l’humanité aura après que toute l’humanité ait été conquise, ce sera un nouveau départ pour l’homme sur terre, et l’humanité jouissant d’une telle vie sera la preuve que l’humanité est entrée dans un nouveau et beau royaume. Ce sera le début de la vie de l’homme et de Dieu sur la terre. Les prémisses d’une si belle vie supposent qu’après que l’homme ait été purifié et conquis, qu’il reste soumis au Créateur. Et ainsi, le travail de conquête est la dernière étape de l’œuvre de Dieu avant que l’humanité n’entre dans la merveilleuse destination. Une telle vie est la vie future de l’homme sur la terre, c’est la plus belle vie sur la terre, le genre de vie auquel l’homme aspire, le genre que l’homme n’a jamais réalisé de toute l’histoire du monde. C’est le résultat final des 6000 années de travail de gestion, c’est ce à quoi l’humanité aspire le plus, et c’est aussi la promesse de Dieu à l’homme. Mais cette promesse ne peut pas se réaliser immédiatement : l’homme n’entrera dans la future destination qu’une fois que le travail des derniers jours aura été accompli et qu’il aura été complètement conquis, c’est-à-dire, une fois que Satan — aura été complètement vaincu. L’homme sera dépourvu de la nature pécheresse après avoir été raffiné, parce que Dieu aura vaincu Satan, ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’empiétement des forces hostiles, ni d’aucune force hostile qui puisse attaquer la chair de l’homme. Et ainsi l’homme sera libre, et saint ; il aura accédé à l’éternité. C’est seulement si les forces hostiles de l’obscurité sont anéanties que l’homme sera libre de ses mouvements, et sans rébellion ni opposition. Satan doit être anéanti pour que l’homme soit à l’aise ; aujourd’hui il ne l’est pas parce que[a] Satan sème le désordre partout sur terre, et parce que tout le travail de gestion de Dieu doit encore être mené à son terme. Une fois Satan vaincu, l’homme sera complètement libéré ; quand l’homme reçoit Dieu et sort du domaine de Satan, il va voir le soleil de justice. La vie due à l’homme normal sera retrouvée ; tout ce qui devrait être possédé par l’homme normal — tels que la capacité à discerner le bien du mal, à maitriser comment manger et se vêtir, et à vivre normalement — tout cela sera retrouvé.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », La Parole apparaît dans la chair

Quand l’homme arrivera à mener la vraie vie de l’homme sur terre, toutes les forces de Satan seront anéanties, et l’homme vivra aisément sur la terre. Les choses ne seront pas aussi complexes qu’elles le sont aujourd’hui : les relations humaines, les relations sociales, les relations familiales complexes, elles sont embêtantes, si douloureuses ! La vie de l’homme ici est trop misérable ! Une fois que l’homme aura été conquis, son cœur et son esprit vont changer : Il aura un cœur qui adore Dieu et un cœur qui aime Dieu. Une fois que tous ceux qui sont dans l’univers qui cherchent à aimer Dieu seront conquis, ce qui veut dire, une fois que Satan sera vaincu, et une fois que Satan — toutes les forces des ténèbres — sera anéanti, alors la vie de l’homme sur terre ne sera pas affectée et il sera capable d’y vivre librement. Si la vie de l’homme est sans relation charnelle, et si elle ne connait pas non plus les complexités de la chair, alors elle serait tellement plus facile. Les relations charnelles de l’homme sont trop complexes, et lorsque l’homme vit de telles choses c’est la preuve qu’il doit encore se libérer de l’influence de Satan. Si tu as eu la même relation avec les frères et sœurs, si tu as eu la même relation avec ta famille, alors tu serais sans aucune inquiétude, et n’aurais pas à te soucier de quiconque. Il n’y a rien de mieux, et de cette façon l’homme serait libéré de la moitié de ses souffrances. En menant une vie humaine normale sur terre, l’homme sera semblable à un ange ; bien qu’étant toujours de chair, il sera beaucoup plus comme un ange. C’est la promesse finale, c’est la dernière promesse qui est faite à l’homme.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

[a] Le texte original mentionne « aujourd’hui c’est parce que »

Posté par ANASTASIA 8 à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07-06-2019

7. Ceux qui croient en Dieu doivent se préparer pour leurs destinations avec suffisamment de bonnes actions.

Chapitre 7 Plusieurs autres aspects de la vérité qui sont le minimum que doivent comprendre les nouveaux croyants
7. Ceux qui croient en Dieu doivent se préparer pour leurs destinations avec suffisamment de bonnes actions.

Paroles de Dieu concernées :
Ma miséricorde est pour ceux qui M’aiment et qui renoncent à eux-mêmes. Et la punition infligée au méchant est justement la preuve de Mon tempérament juste et, beaucoup plus, le témoignage de Ma colère. Quand sonnera l’heure de la catastrophe, la famine et la peste frapperont tous ceux qui s’opposent à Moi et ils pleureront. Tous ceux qui ont commis tout genre de méchanceté, mais qui M’ont suivi pendant de nombreuses années, n’échapperont pas aux conséquences de leurs péchés ; ils vivront eux aussi dans un état constant de panique et de peur en plongeant dans une catastrophe presque sans précédent à travers des millions d’années. Et ceux parmi Mes disciples qui n’auront été fidèles qu’à Moi se réjouiront et applaudiront Ma puissance. Ils expérimenteront une satisfaction ineffable et vivront dans une joie que jamais Je n’ai accordée à l’humanité. Car J’attache du prix aux bonnes actions des hommes et déteste leurs mauvaises actions. […]

J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes œuvres. Bien qu’ils soient très peu nombreux ceux qui peuvent Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage dans le monde humain et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car tout Mon empressement ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Je ne tiens pas compte du nombre d’hommes, mais plutôt de leurs bonnes actions. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes actions pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait ; sinon personne d’entre vous n’échappera à la catastrophe qui s’abattra sur vous. C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. Si vous ne pouvez pas paraître bons à Mes yeux, alors vous n’éviterez pas de subir la catastrophe. En pleine tribulation, vos actions et vos actes n’ont pas été considérés comme entièrement appropriés, parce que votre foi et votre amour étaient creux et vous ne vous êtes démontrés que timides ou durs. À ce sujet, Je ne vais juger que le bien ou le mal. Je continue de me soucier de la manière dont chacun de vous agit et se comporte, ce sur quoi Je me baserai pour déterminer votre fin. Cependant, Je tiens à préciser que Je n’accorderai plus de miséricorde à ceux qui M’ont été complètement infidèles en périodes de tribulation, car Ma miséricorde a ses limites. En plus, Je n’ai pas d’affection pour quiconque M’a déjà trahi, encore moins souhaiterais-Je M’associer avec ceux qui trahissent les intérêts de leurs amis. Voilà Mon tempérament, quelle que soit la personne. Je dois vous dire ceci : quiconque brise Mon cœur n’aura pas droit à Ma clémence une seconde fois et quiconque M’a été fidèle restera toujours dans Mon cœur.

Extrait de « Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

J’espère seulement que dans la dernière étape de Mon œuvre vous soyez capables d’agir de façon remarquable, entièrement dévoués et que vous ne soyez plus tièdes. Bien sûr, J’espère aussi que vous ayez tous une bonne destination. Toutefois, J’ai toujours Ma propre exigence, qui est que vous preniez la meilleure décision en M’offrant votre unique et ultime dévotion. Si quelqu’un n’a pas cette unique dévotion, cette personne deviendra sûrement le trésor de Satan et Je ne continuerai pas à l’utiliser. Je l’enverrai à la maison pour que ses parents s’occupent d’elle.

Extrait de « Parler de destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Vous devriez faire votre devoir au mieux de votre capacité avec des cœurs ouverts et sincères et être disposés à faire ce qu’il faut. Comme vous l’avez dit, quand le jour viendra, Dieu ne maltraitera pas quelqu’un qui aura souffert ou payé un prix pour Lui. Ce genre de conviction mérite d’être gardée et vous ne devriez jamais l’oublier. C’est seulement de cette manière que Je peux apaiser Mon esprit à votre sujet. Autrement Je ne pourrai jamais apaiser Mon esprit à votre sujet et vous serez à jamais les objets de Mon dégoût. Si vous pouvez tous suivre votre conscience et donner votre tout pour Moi, ne ménager aucun effort pour Mon œuvre et consacrer une vie d’efforts pour Mon œuvre d’Évangile, alors Mon cœur ne sautera-t-il pas souvent de joie pour vous ? Ne serai-Je pas entièrement capable d’apaiser Mon cœur à votre sujet ?

Extrait de « Parler de destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu peux consacrer ton cœur et ton corps et tout ton amour authentique à Dieu, les présenter à Dieu, Lui être totalement obéissant, être très attentif à Sa volonté. Pas pour la chair, pas pour la famille, et pas pour tes désirs personnels, mais pour les intérêts de la maison de Dieu. Dans tout ce que tu fais prends la parole de Dieu comme le principe, comme le fondement. De cette façon, tes intentions et tes perspectives seront toutes à la bonne place et tu seras quelqu’un qui gagne la louange de Dieu devant Lui. Ceux que Dieu aime sont les gens qui sont absolus envers Lui, les gens qui Lui sont dévoués et aucun autre.

Extrait de « Les gens qui peuvent être absolument obéissants envers la réalité de Dieu sont ceux qui aiment vraiment Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si la recherche du chemin de la vérité te plaît bien, alors tu es quelqu’un qui demeure toujours dans la lumière. Si tu es très heureux d’être un exécutant dans la maison de Dieu, travaillant diligemment et consciencieusement dans l’obscurité, donnant toujours et ne prenant jamais, alors Je dis que tu es un saint loyal, parce que tu ne cherches pas de récompense et es simplement un homme honnête. Si tu es prêt à être franc, si tu es prêt à te dépenser totalement, si tu es capable de sacrifier ta vie pour Dieu et de témoigner, si tu es honnête au point où tu ne sais que satisfaire Dieu et ne sais pas penser à toi ou prendre pour toi-même, alors Je dis que ces gens sont ceux qui sont nourris dans la lumière et qui vivront pour toujours dans le royaume.

Extrait de « Les gens qui peuvent être absolument obéissants envers la réalité de Dieu sont ceux qui aiment vraiment Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :
Les bonnes actions sont un témoignage que nous avons atteint le salut et elles sont une manifestation de notre entrée dans la vérité et la réalité de la parole de Dieu. Si nous avons préparé de nombreuses bonnes actions, cela signifie que nous sommes devenus une nouvelle personne devant Dieu et que nous témoignons vraiment de l’aspect d’être un homme véritable. Nos bonnes actions sont ce qui montre le plus que nous nous sommes vraiment repentis ; si nous en avons préparé beaucoup, cela signifie que nous possédons une véritable ressemblance humaine. Si vous avez cru en Dieu pendant de nombreuses années, mais que vous avez fait peu de bonnes actions, possédez-vous une ressemblance humaine ? Avez-vous une conscience et une raison ? Êtes-vous quelqu’un qui rend à Dieu Son amour ? Où est votre vraie foi ? Où est votre cœur d’amour pour Dieu et d’obéissance à Dieu ? Dans quelle réalité êtes-vous entrés ? Vous ne possédez rien de tout cela. Par conséquent, quelqu’un qui ne fait pas de bonnes actions n’obtient rien de sa croyance en Dieu. C’est quelqu’un qui n’a tout simplement pas atteint le salut de Dieu, quelqu’un dont la corruption est si profonde qu’il n’a pas changé du tout. Les bonnes actions élucident vraiment cela.

Extrait de « Signification importante derrière la préparation de bonnes œuvres », dans Échanges et sermons à propos de l’entrée dans la vie II

Que sont les bonnes actions suffisantes ? Nous pouvons dire que tout devoir que l’homme peut ou doit accomplir dans son expérience de l’œuvre de Dieu, et tout ce que Dieu exige de l’homme, si l’homme peut faire ces choses et qu’il peut satisfaire Dieu, alors toutes ces choses sont de bonnes actions. Si vous pouvez répondre aux exigences de Dieu, alors c’est une bonne action. Si vous avez une dévotion à Dieu en accomplissant vos devoirs, c’est une bonne action. Si ce que vous faites profite aux élus de Dieu et que tout le monde pense que ce que vous faites est bien, alors c’est une bonne action. Toutes les choses que la conscience et la raison de l’homme croient être en accord avec les intentions de Dieu sont de bonnes actions. Les choses qui peuvent satisfaire Dieu et sont bénéfiques aux élus de Dieu sont aussi de bonnes actions. Si quelqu’un peut tout mettre en œuvre pour préparer ces bonnes actions dont nous venons juste de parler, il pourra finalement les accomplir, ce qui signifiera qu’il a accompli suffisamment de bonnes actions. […] Chacun cherche à présent à accomplir son devoir et à poursuivre le salut, mais cela ne suffit pas d’en prendre simplement la résolution et d’en avoir le désir. Il faut faire preuve de comportements pratiques et passer à l’action de manière pratique. Quels devoirs avez-vous accomplis pour l’entrée dans la vie des élus de Dieu ? Qu’avez-vous fait et quel prix avez-vous payé pour répondre aux exigences de Dieu ? Qu’avez-vous fait pour satisfaire Dieu et rendre à Dieu Son amour ? Ce sont toutes des choses auxquelles vous devez réfléchir. Si vous avez fait beaucoup de choses et payé un prix important pour satisfaire aux exigences de Dieu, et pour l’entrée dans la vie et la croissance des élus de Dieu, alors on dira peut-être de vous que vous avez accompli suffisamment de bonnes actions.

Extrait de « Signification importante derrière la préparation de bonnes œuvres », dans Échanges et sermons à propos de l’entrée dans la vie II

Au minimum, accomplir une partie de son devoir est à peine acceptable en soi pour représenter une quantité suffisante de bonnes actions. En d’autres termes, n’accomplir qu’un peu de votre devoir n’est pas du tout considéré comme une bonne action suffisante. Un nombre suffisant de bonnes actions n’est absolument pas aussi simple que les gens l’imaginent. Préparer une quantité suffisante de bonnes actions requiert de vous dépenser entièrement pour Dieu. De plus, cela requiert de payer chaque prix et d’être loyal au mandat de Dieu du début à la fin, en toute bonne foi ; c’est la seule façon de satisfaire aux normes de Dieu.

En accomplissant leur devoir, il y a des gens qui, de fait, ont payé un prix, fait des choses qui ont été louées par Dieu, qui ont accompli leur devoir d’une façon remarquable, extraordinaire, admirable et enviable au point qu’ils peuvent être considérés comme ayant réalisé de bonnes actions. Certains frères et sœurs sont allés en prison pour avoir accompli leur devoir, qui ont enduré bien des tourments sans se soumettre à Satan et ont tenu ferme dans leur témoignage. Puis il y a des gens qui, en se consacrant à la réalisation de devoirs périlleux, osent prendre des risques sans se soucier de sécurité ou de bénéfice personnels, dans l’esprit de faire audacieusement ce qui est juste. Et il y a ces frères et sœurs qui sont capables de se consacrer au travail de l’Évangile et ils sont capables de supporter l’humiliation en prêchant l’Évangile pour sauver des hommes. Il y a aussi ceux qui sont appliqués dans le travail de l’Évangile, endurant les difficultés sans se plaindre, mettant de côté les questions personnelles et familiales tandis que leur esprit est rempli de la manière dont ils peuvent propager l’Évangile pour amener plus de gens devant Dieu et répondre à la volonté de Dieu. Tous ceux qui se sont consacrés à se dépenser entièrement en vue de satisfaire Dieu sont des gens qui ont déjà accompli de bonnes actions. Pourtant, ils sont encore relativement éloignés des « bonnes actions suffisantes » que Dieu exige. La plupart des gens ont simplement préparé quelques bonnes actions et n’ont pas complètement répondu aux exigences de Dieu. Cela requiert que nous recherchions profondément notre potentiel pour remplir notre devoir et que nous soyons sincères pour entrer profondément dans la vérité en vue de réaliser suffisamment de bonnes actions. Cela exige que nous cherchions à atteindre les meilleurs résultats en vue de satisfaire le cœur de Dieu, quels que soient les devoirs que nous remplissons. Particulièrement en propageant l’Évangile, peu importe l’ampleur de l’humiliation que nous supportons ou l’importance de la souffrance que nous endurons, tant que nous pouvons amener plus de gens à gagner le salut, nous devons le prendre comme un devoir sans nous préoccuper du coût personnel. C’est seulement cela, accomplir la meilleure action. Si les gens sont capables d’accomplir plus de bonnes actions telles que celle-ci, cela peut être considéré comme suffisamment de bonnes actions. C’est cela qui rend Dieu le plus heureux et Lui procure le plus de joie, et de telles personnes recevront certainement la louange de Dieu. À part cela, en remplissant notre devoir, nous devons aussi être consciencieux et méticuleux, toujours chercher à nous améliorer et ne pas laisser paraître le moindre signe que nous n’agissons que pour la forme. Afin de nous dépenser pour Dieu, nous devons avoir une dévotion loyale avant de pouvoir complètement satisfaire à la volonté de Dieu.

Extrait de « L’échange du supérieur »

Posté par ANASTASIA 8 à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06-06-2019

6. Quel type de souffrance les croyants doivent supporter et le sens de la souffrance

Chapitre 7 Plusieurs autres aspects de la vérité qui sont le minimum que doivent comprendre les nouveaux croyants
6. Quel type de souffrance les croyants doivent supporter et le sens de la souffrance

Paroles de Dieu concernées :
Aujourd’hui, la plupart des gens ne réalisent pas : Ils croient que la souffrance est sans valeur, ils sont rejetés par le monde, leur vie familiale est troublée, ils ne sont pas aimés de Dieu, et leurs perspectives sont sombres. La souffrance de certaines personnes atteint un certain degré, et leurs pensées tournent à la mort. Ce n’est pas le véritable amour pour Dieu ; ces gens sont des lâches, ils ne sont pas persévérants, ils sont faibles et impuissants ! Dieu est assoiffé de l’amour de l’homme, mais plus l’homme L’aime, plus grande est la souffrance de l’homme, plus l’homme L’aime, plus grandes sont les épreuves de l’homme. Si tu L’aimes, alors tu seras frappé par toute sorte de souffrance et si tu ne le fais pas, alors peut-être tout ira pour le mieux pour toi, et tout sera paisible autour de toi. Quand tu aimes Dieu, tu sens que beaucoup de choses autour de toi sont insurmontables, et parce que ta stature est trop petite, tu seras raffiné ; d’ailleurs, tu es incapable de satisfaire Dieu et tu auras toujours le sentiment que la volonté de Dieu est trop élevée, qu’elle est inaccessible à l’homme. À cause de tout cela, tu seras raffiné, parce qu’il y a beaucoup de faiblesse en toi, et beaucoup de choses qui ne peuvent pas satisfaire la volonté de Dieu, tu seras raffiné de l’intérieur. Pourtant vous devez clairement voir que la purification est seulement obtenue par le raffinement. Ainsi, au cours de ces derniers jours, vous devez rendre témoignage à Dieu. Quelle que soit votre souffrance, vous devrez aller jusqu’à la fin, et même à votre dernier souffle, vous devez toujours être fidèle à Dieu et à la merci de Dieu ; c’est ce qui est d’aimer véritablement Dieu, et seulement cela est le témoignage fort et retentissant. Lorsque tu es tenté, tu devrais dire : « Mon cœur appartient à Dieu, et Dieu m’a déjà conquis. Je ne puis te satisfaire, je dois tout consacrer à satisfaire Dieu. » Plus tu satisfais Dieu, plus Dieu te bénit, et plus ton amour pour Dieu grandit ; de la même manière aussi, tu auras la foi et la détermination, et tu sentiras que rien n’est plus digne ou significatif qu’une vie passée à adorer Dieu. On peut dire que l’homme n’a qu’à aimer Dieu pour être sans chagrin. Bien qu’il y ait des moments où ta chair est faible et où tu es assailli par beaucoup de problèmes réels, pendant ces temps tu compteras véritablement sur Dieu, et dans ton esprit tu seras consolé, et tu ressentiras de l’assurance, et que tu as quelque chose sur quoi tu peux compter. De cette façon, tu seras en mesure de surmonter de nombreux obstacles, et donc tu ne te plaindras pas de Dieu à cause de l’angoisse dont tu souffres ; tu auras envie de chanter, de danser et de prier, de t’assembler avec les autres et de communier, de penser à Dieu, et tu sentiras que toutes les personnes, les choses et toutes sortes d’éléments qui t’entourent et qui sont organisés par Dieu sont à leur place. Si tu n’aimes pas Dieu, tout ce que tu regarderas te semblera ennuyeux, rien ne te plaira ; dans ton esprit tu ne seras pas libre mais opprimé, ton cœur se plaindra toujours de Dieu, et tu sentiras toujours que tu souffres tant de tourments, et que c’est si injuste. Si ta quête ne vise pas le bonheur, mais cherche à satisfaire Dieu et à ne pas être accusé par Satan, une telle quête te donnera une grande force pour aimer Dieu. L’homme est capable d’accomplir tout ce que Dieu dit, et tout ce qu’il fait est capable de satisfaire Dieu, c’est ce que signifie se montrer capable de la réalité. Poursuivre la satisfaction de Dieu c’est utiliser l’amour de Dieu pour mettre Ses paroles en pratique ; indépendamment du temps, même quand les autres n’ont pas de force, en toi, il y a toujours un cœur qui aime Dieu, qui recherche ardemment Dieu et en qui Dieu manque. C’est la vraie stature. La grandeur de ta stature varie selon la grandeur de ton amour envers Dieu, si tu peux être capable ou non de rester ferme devant les épreuves, si tu t’affaiblis ou non lorsque tu fais face à un certain environnement, si tu peux rester sur tes positions ou non quand tes frères et tes sœurs te rejettent ; les faits te montreront simplement à quoi ressemble ton amour pour Dieu. Cela peut être vu par une grande partie de l’œuvre de Dieu que Dieu aime vraiment l’homme, les yeux spirituels de l’homme ne se sont tout simplement pas encore ouverts complètement, et il est incapable de voir à travers la plus grande partie de l’œuvre de Dieu et la volonté de Dieu, et les nombreuses choses qui sont agréables à Dieu ; L’homme a trop peu d’amour véritable pour Dieu. Tu as cru en Dieu pendant tout ce temps, et aujourd’hui Dieu a supprimé tous les moyens d’échapper. De manière réaliste, tu n’as pas d’autre choix que de prendre le bon chemin, le droit chemin sur lequel tu as été conduit par le jugement sévère et le salut suprême de Dieu. Ce n’est qu’après avoir éprouvé des difficultés et un raffinement que l’homme sait que Dieu est agréable. Ayant vécu cette expérience jusqu’à ce jour, on peut dire que l’homme est arrivé à connaître une partie de la bonté de Dieu mais cela n’est pas encore suffisant, parce que l’homme a beaucoup de manquements. Il doit vivre plus de l’œuvre merveilleuse de Dieu, et plus du raffinement de la souffrance indiquée par Dieu. C’est seulement alors que le tempérament de vie de l’homme peut changer.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », La Parole apparaît dans la chair

281 La souffrance est la bénédiction de Dieu

1. Ne te laisse pas abattre, ne sois pas faible. Dieu Se révélera à toi, Dieu Se révélera à toi. Le chemin vers Son royaume ne peut pas être de tout repos. Tu veux faire ton entrée vers les bénédictions ? Rien ne vient aussi facilement ! Chacun aujourd’hui doit être éprouvé par la souffrance, sinon ton amour pour Dieu ne sera pas plus fort, et ton amour pour Dieu ne sera pas réel, ne sera pas réel. Même si c’est une petite peu d’une situation, tout le monde, tout le monde doit y passer. C’est juste à des degrés différents. Oh, ta situation est la bénédiction de Dieu. Combien, combien s’agenouillent souvent devant Dieu pour chercher Sa bénédiction ?

2. Vous pensez toujours que dire quelques mots prometteurs est une bénédiction, mais vous ne considérez jamais la souffrance comme étant la bénédiction de Dieu. Ceux qui partagent l’amertume de Dieu partageront certainement Sa douceur. C’est la promesse de Dieu. C’est la bénédiction de Dieu pour vous. Sauvegardez le témoignage de Dieu avec tout ce que vous avez. N’oubliez pas, c’est le principe de ce que vous faites. C’est juste que maintenant vous manquez de foi, manquez de foi, vous manquez de discernement. Vous ne pouvez pas arriver à comprendre la parole de Dieu, la volonté de Dieu. Mais ne soyez pas anxieux. Passez plus de temps devant Dieu, ne vous concentrez pas à vous nourrir et à vous vêtir dans la chair. Essaie de chercher la volonté de Dieu, et Dieu te la révélera. Petit à petit, tu trouveras la volonté de Dieu en toutes choses. C’est ainsi que Dieu aura un chemin dans chaque personne sans entrave, et le cœur de Dieu sera satisfait. Vous partagerez les bénédictions avec Dieu pour toujours, et pour toujours !

Extrait de « Suivre l’Agneau et chanter de nouvelles chansons »

La plupart des hommes maintenant croient en Dieu, mais ne sont pas encore entrés sur la bonne voie. Ils se sentent encore très vides et apathiques, sentent même parfois que toute la vie n’est que souffrance, un vide complet — ils veulent même mourir. Tel est un homme avant que son cœur ait une vision. Un tel homme n’a pas obtenu la vérité et ne connaît pas encore Dieu, donc il ne ressent toujours pas beaucoup de plaisir à l’intérieur. Surtout vous qui avez tous souffert la persécution et des difficultés en retournant chez vous, vous souffrez et avez aussi des pensées de mort et un manque de volonté de vivre ; c’est la faiblesse de la chair. Certains pensent même : Nous croyons en Dieu et nous devrions ressentir du plaisir à l’intérieur. À l’ère de la Grâce, le Saint-Esprit accordait encore la paix et la joie aux hommes. Maintenant, il y a trop peu de paix et de joie ; il n’y a pas de plaisir comme il y en avait à l’ère de la Grâce. Croire en Dieu aujourd’hui est trop vexant. Tu sais seulement que le plaisir de la chair est mieux que toute autre chose. Tu ne sais pas ce que Dieu fait aujourd’hui. Dieu permet à votre chair de souffrir afin de transformer votre tempérament. Même si votre chair souffre, vous avez la parole de Dieu et vous avez la bénédiction de Dieu. Tu ne peux pas mourir même si tu le veux : peux-tu te résigner à ne pas connaître Dieu et à ne pas obtenir la vérité ? Maintenant principalement, c’est simplement que les gens n’ont pas encore obtenu la vérité et ils n’ont pas la vie. Maintenant, les gens sont au milieu du processus de la recherche du salut, alors ils doivent souffrir un peu pendant cette période. Aujourd’hui, tous dans le monde sont éprouvés : Dieu souffre encore. Est-ce juste que tu ne souffres pas ? Sans l’épurement par de grandes catastrophes, il ne peut pas y avoir de foi authentique, et la vérité et la vie ne seront pas obtenues. Sans les épreuves et l’épurement, ça n’irait pas […] La douleur dans laquelle vous vous trouvez maintenant n’est-elle pas la même que Dieu endure ? Vous êtes en train de souffrir avec Dieu, mais Dieu aussi est en train de souffrir avec vous. N’est-ce pas ? Ce n’est qu’en faisant partie de la tribulation de Christ et Son royaume et de la persévérance aujourd’hui que vous recevrez la gloire au dernier jour. Ce genre de souffrance a un sens, n’est-ce pas ? Tu dois avoir de la détermination. Tu dois connaître le sens de la souffrance d’aujourd’hui et pourquoi tu traverses cette épreuve. Si en cela tu trouves une certaine vérité, une certaine compréhension de la volonté de Dieu, alors tu prendras la résolution de souffrir. Ce sera un problème si, sans comprendre la volonté de Dieu, tu médites simplement sur ta souffrance et souffres plus en réfléchissant […] Alors, maintenant, toutes ces choses doivent être vues avec clarté et la vérité doit être comprise à partir de ces choses. Quand les hommes ont la vérité, ils ont de la force. Quand ils ont la vérité, leurs corps sont remplis d’énergie inépuisable. Quand ils ont la vérité, ils ont la résolution. Sans la vérité, ils sont comme l’écume flottante du tofu. Avec la vérité, ils sont fermes et encouragés, et ils ne sentent pas leur souffrance comme une souffrance, peu importe combien ils endurent. Que représente cette souffrance que vous endurez ? Le Dieu incarné souffre encore. Vous êtes des hommes corrompus par Satan avec une nature qui se rebelle contre Dieu. Vous avez tous inconsciemment fait beaucoup de choses en désobéissance à Dieu, en résistance à Dieu. Vous devriez être jugés et vous devriez être châtiés. Un homme malade ne peut pas craindre la souffrance quand il est soigné, alors est-il juste que vous ne souffriez pas un peu, vous qui voulez que votre tempérament corrompu soit transformé et gagner la vie ? Vos souffrances devraient être endurées ; elles doivent être endurées. Ces souffrances ne sont pas imposées sur l’innocence et, plus encore, elles ne vous sont pas imposées. Ce que vous souffrez maintenant n’est rien de plus que la difficulté des voyages fréquents et un peu de fatigue de votre travail. Parfois, votre cœur est peiné alors que vous prenez conscience de votre propre corruption et vous sentez que vous ne changez jamais, et vous êtes quelque peu tourmentés par votre nature corrompue. Parfois, il y a une partie de la parole de Dieu que vous ne pouvez jamais comprendre, ou votre cœur est transpercé pendant que vous lisez la parole de Dieu et vous vous sentez peinés et subissez un certain épurement dans la parole de Dieu. Ou bien, vous faites mal votre travail et vous faites toujours des erreurs, vous blâmant, détestant votre incapacité de mener la lutte jusqu’au bout et d’accomplir le travail. Vous souffrez de toutes ces manières. Parfois vous voyez les autres progresser et vous sentez que votre propre progrès est trop lent, que vous recevez la parole de Dieu trop lentement, que la lumière est trop rare. Vous souffrez un peu de ces manières ; quelles autres souffrances y a-t-il en plus de ces dernières ? Vous n’êtes pas obligé de faire du travail lourd, et vous n’avez pas de supérieurs ou de patrons qui vous battent et vous maudissent, et personne ne vous asservit. Vous ne souffrez rien de tout cela, n’est-ce pas ? Ces difficultés que vous souffrez ne sont pas vraiment des difficultés réelles. Pensez-y une minute, n’est-ce pas le cas ? Parfois, votre environnement vous menace, causant de l’anxiété dans votre esprit, vous empêchant de vous reposer et vous souffrez un peu, vivant dans la peur. Vous devez comprendre pourquoi vous renoncez à votre famille, pourquoi vous vous dépensez pour Dieu et pourquoi vous voulez faire cela. Si c’est pour chercher la vérité, pour chercher la vie et pour vous efforcer un peu pour accomplir votre devoir et rendre à Dieu Son amour, alors c’est tout à fait juste, une chose positive, et c’est la loi du ciel et le principe de la terre. Dans ce cas, vous n’aurez jamais de regrets et vous pourrez renoncer à votre famille, indépendamment de la situation. N’est-ce pas le cas ? Si ce sens est clair pour toi, alors tu n’auras pas de regrets et tu ne deviendras pas négatif. Si toutefois, tu ne sors pas pour te dépenser pour Dieu, alors cela n’a pas de sens et tu devrais rapidement revenir. Une fois que tu verras clairement la question, le problème sera résolu et tu n’auras pas à t’inquiéter ; tout est dans les mains de Dieu.

Maintenant vous tous vous passez par des souffrances de vos épreuves. Quelques-uns d’entre vous détiennent une partie de la vérité, d’autres n’ont pas la vérité. Certains la reçoivent de cette manière, d’autres la reçoivent d’une autre manière. Peu importe comment tu le reçois, tant qu’il y aura de la vérité en toi et que tu la reçois de la bonne manière, ta souffrance aura un sens et une valeur, et tu auras de la détermination, et tu pourras le faire jusqu’à la fin. Si tu ne reçois pas la vérité, mais seulement les conceptions et les imaginations de l’homme, alors ta souffrance n’a aucune valeur parce que tu ne détiens pas la vérité.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », Récits des entretiens du Christ

Tu dois souffrir des difficultés pour la vérité, te donner à la vérité, tu dois endurer l’humiliation pour la vérité, et pour gagner plus de vérité tu dois subir plus de souffrance. C’est ce que tu devrais faire. Tu ne dois pas rejeter la vérité pour obtenir une vie de famille paisible et tu ne dois pas perdre la dignité et l’intégrité de ta vie pour un plaisir momentané. Tu dois poursuivre tout ce qui est beau et bon et tu dois poursuivre un chemin plus significatif dans la vie. Si tu mènes une vie si vulgaire et ne poursuis pas d’objectifs, ne gâches-tu pas ta vie ? De quoi peux-tu profiter avec une telle vie ? Tu devrais abandonner tous les plaisirs de la chair pour une seule vérité et ne pas rejeter toutes les vérités pour un peu de satisfaction. Ce genre de personne n’a ni intégrité ni dignité ; il n’y a aucun sens à leur existence !

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », La Parole apparaît dans la chair

Quelque chose arrive et t’oblige à supporter des épreuves. À ce moment-là, tu devrais comprendre ce qu’est la volonté de Dieu et comment être soucieux de Sa volonté. Tu ne dois pas te satisfaire : en premier lieu, mets-toi de côté. Rien n’est plus abject que la chair. Tu dois chercher à satisfaire Dieu et tu dois accomplir ton devoir. Avec de telles pensées, Dieu t’apportera une illumination particulière dans cette affaire et ton cœur sera aussi réconforté. Que ce soit une grande ou une petite chose, quand quelque chose t’arrive, tout d’abord, tu dois te mettre de côté et considérer la chair comme la plus vile de toutes choses. Plus tu satisfais la chair, plus elle s’accorde de liberté ; si tu la satisfais cette fois-ci, la prochaine fois, elle te demandera davantage, et, continuant ainsi, tu en viendras à aimer la chair encore plus. La chair a toujours des désirs extravagants, elle demande toujours à être satisfaite et que tu lui fasses plaisir à l’intérieur, que ce soit par la nourriture que tu manges, par ce que tu portes, en sortant de tes gonds ou en cédant à tes propres faiblesses et à ta paresse… Plus tu satisfais la chair, plus ses désirs augmentent et plus elle devient débauchée, jusqu’au point où la chair entretient des conceptions encore plus profondes et désobéit à Dieu, s’exalte et commence à douter de l’œuvre de Dieu. […] On dit qu’un jour un fermier vit un serpent gelé raide sur la route. Le fermier le ramassa et le tint sur sa poitrine, et, après que le serpent se réanima, il mordit le fermier qui mourut. La chair de l’homme est comme le serpent : son essence est de nuire à la vie des gens, et, quand on lui donne tout ce qu’elle veut, ta vie est perdue. La chair appartient à Satan. Elle est remplie de désirs extravagants, elle ne pense qu’à elle-même, elle veut profiter du confort et se délecter de loisirs, se complaire dans la paresse et l’oisiveté, et l’ayant satisfaite jusqu’à un certain point, tu finiras par être dévoré par elle. Cela veut dire que si tu la satisfais cette fois-ci, la prochaine fois elle te demandera plus. Elle a toujours des désirs extravagants et de nouvelles exigences. Elle profite du fait que tu lui cèdes tout pour t’amener à la chérir davantage et à vivre ses conforts. Si tu ne la domines pas, tu finiras par te perdre. Que tu puisses gagner la vie devant Dieu, ce que sera ta fin ultime, dépend de la façon dont tu accomplis ta rébellion contre la chair. Dieu t’a sauvé, t’a choisi et prédestiné, mais, si aujourd’hui tu n’es pas disposé à Le satisfaire, si tu n’es pas disposé à mettre la vérité en pratique, si tu n’es pas disposé à te rebeller contre ta propre chair avec un cœur qui aime vraiment Dieu, à la fin tu te ruineras toi-même et tu endureras une douleur extrême. Si tu cèdes toujours à la chair, Satan t’engloutira progressivement à l’intérieur et te laissera sans vie ou sans contact avec l’Esprit, jusqu’au jour où tu seras dans l’obscurité complète à l’intérieur. Quand tu vivras dans l’obscurité, alors tu auras été fait prisonnier par Satan, tu n’auras plus Dieu, et à ce moment-là, tu nieras l’existence de Dieu et tu Le quitteras.

Extrait de « Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque pas que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille.

Extrait de « Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Dieu demande aux gens de mettre la vérité en pratique principalement pour qu’ils traitent avec les choses à l’intérieur d’eux, avec leurs pensées et leurs conceptions qui ne sont pas selon le cœur de Dieu. Le Saint-Esprit touche les gens à l’intérieur et accomplit Son travail en eux, et donc, il y a une bataille derrière tout ce qui arrive : chaque fois que les gens mettent la vérité en pratique ou mettent l’amour de Dieu en pratique, il y a une grande bataille, et bien que tout puisse sembler calme dans leur chair, en fait, une bataille à la vie et à la mort est livrée dans les profondeurs de leur cœur. Seulement après cette bataille intense, après une profonde réflexion, la victoire ou la défaite est déclarée. On ne sait pas s’il faut rire ou pleurer. Parce que plusieurs motivations chez les gens sont fausses, ou bien parce qu’une grande partie de l’œuvre de Dieu est en désaccord avec leurs conceptions, quand les gens mettent la vérité en pratique, une grande bataille est livrée dans les coulisses. Après avoir mis cette vérité en pratique, dans les coulisses, les gens auront versé des larmes de tristesse en grande abondance avant de finalement se décider à satisfaire Dieu. C’est à cause de cette bataille que les gens endurent la souffrance et le raffinement ; cela est la vraie souffrance. Quand la bataille survient, si tu es en mesure de vraiment te tenir du côté de Dieu, tu seras en mesure de satisfaire Dieu. Souffrir lorsqu’on met la vérité en pratique est inévitable. Si, quand ils mettent la vérité en pratique, tout en eux était juste, ils n’auraient pas besoin d’être rendus parfaits par Dieu, il n’y aurait pas de bataille et ils ne souffriraient pas. C’est à cause des nombreuses choses à l’intérieur des gens, qui ne sont pas aptes à être utilisées par Dieu, et à cause d’une grande partie du tempérament rebelle de la chair que les gens ont besoin d’apprendre plus profondément la leçon de se rebeller contre la chair. C’est ce que Dieu appelle la « souffrance » qu’il a demandé à l’homme d’endurer avec Lui.

Extrait de « Seulement aimer Dieu est vraiment croire en Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Pour voir si tu as l’approbation de Dieu, il faut principalement considérer si le Saint-Esprit travaillait en toi, si le Saint-Esprit t’éclaire et te guide et si tu es conduit par une certaine grâce. Quand certains hommes ont commencé à accomplir leur devoir, ils étaient pleins d’énergie comme s’ils n’allaient jamais en manquer. Mais comment se fait-il qu’ils semblent perdre cette énergie au fil du temps ? Les hommes qu’ils étaient au début et les hommes qu’ils sont maintenant sont très différents. Pourquoi ont-ils changé ? Quelle en était la raison ? C’est parce que leur foi en Dieu est allée dans le mauvais sens avant de prendre la bonne voie. Ils ont choisi le mauvais chemin. Il y avait quelque chose de caché dans leur quête initiale et, à un moment clé, cette chose a émergé. Qu’est-ce qui était caché ? C’est une anticipation qui repose dans leur cœur pendant qu’ils croient en Dieu, l’anticipation que le jour de Dieu arrive bientôt de sorte que leur misère sera terminée, l’anticipation que Dieu sera transfiguré et que toutes leurs souffrances seront terminées. Ils attendent tous avec impatience le jour où ils pourront rentrer chez eux pour se retrouver avec leurs familles, quand il n’y aura plus de persécution, quand ils seront totalement libres, quand ils pourront croire ouvertement en Dieu sans aucune restriction de la part d’autrui et quand tous pourront vivre dans un environnement agréable où ils peuvent bien se vêtir et bien manger. N’ont-ils pas tous cette espérance ? Ces pensées existent dans les profondeurs du cœur de tous parce que la chair de l’homme n’est pas disposée à souffrir et attend avec impatience des jours meilleurs chaque fois qu’elle passe par la souffrance. Ces choses ne seront pas révélées sans les bonnes[a] conditions. Quand il n’y a pas de situation critique, tout le monde se sentira particulièrement bien, semblera avoir spécialement une stature, comprendra la vérité plutôt bien et semblera exceptionnellement plein d’énergie. Un jour, quand une situation se présentera, toutes ces pensées sortiront. Leur esprit commencera à lutter, et certains commenceront à sombrer. Ce n’est pas que Dieu n’ouvre pas une voie pour toi ou que Dieu ne te donne pas Sa grâce, et certainement pas que Dieu soit indifférent face à tes difficultés. C’est que supporter cette douleur est maintenant ta bénédiction, parce que tu dois résister à de telles souffrances pour être sauvé et survivre, et c’est prédestiné. Donc, que cette souffrance t’arrive est une bénédiction pour toi. […] La signification derrière cela est trop profonde, trop importante.

Extrait de « Ceux qui ont perdu l’œuvre du Saint-Esprit sont le plus en danger », Récits des entretiens du Christ

Vous devez toujours être prudents. Bien que vous viviez dans un endroit sale, vous n’êtes pas sales et vous pouvez vivre à côté de Dieu, recevant Son immense protection. Vous avez été choisis parmi tous sur cette terre jaune. N’êtes-vous pas les personnes les plus bénies ? En tant qu’être créé, tu devrais évidemment adorer Dieu et mener une vie qui a du sens. Si tu n’adores pas Dieu et que tu vis dans la chair impure, alors n’es-tu pas simplement une bête habillée en homme ? En tant qu’être humain, tu dois te sacrifier pour Dieu et supporter toute souffrance. Tu devrais accepter volontiers et avec assurance les petites souffrances auxquelles tu es soumis aujourd’hui et vivre une vie significative, comme Job, comme Pierre. Dans ce monde, l’homme porte les vêtements du diable, mange de la nourriture donnée par le diable, et travaille et sert sous le joug du diable, se pétrifiant dans sa saleté. Si tu ne saisis pas le sens de la vie ou du vrai chemin, alors quel est l’importance de ta vie ? Vous êtes des gens qui poursuivent le bon chemin, ceux qui cherchent à s’améliorer. Vous êtes des gens qui se lèvent dans la nation du grand dragon rouge, ceux que Dieu appelle justes. N’est-ce pas la vie qui a le plus de sens ?

Extrait de « Pratique (2) », La Parole apparaît dans la chair

(Passage sélectionné de la parole de Dieu)
L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ?
En tant que quelqu’un qui croit en Dieu, tu dois comprendre, aujourd’hui, qu’en recevant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et tout le plan de Dieu en toi, tu as vraiment reçu une grande exaltation et le salut de Dieu. Toute l’œuvre de Dieu dans l’univers entier s’est concentrée sur ce groupe de personnes. Il vous a consacré tous Ses efforts et a tout sacrifié pour vous ; Il a récupéré et vous a donné toute l’œuvre de l’Esprit à travers l’univers. C’est pourquoi Je dis que vous êtes chanceux. En outre, Il a déplacé Sa gloire d’Israël, Son peuple élu, vers vous, afin de manifester pleinement le but de Son plan par votre groupe de personnes. Par conséquent, vous êtes ceux qui recevront l’héritage de Dieu, et encore plus les héritiers de la gloire de Dieu. Vous vous souvenez peut-être tous de ces paroles : « nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire ». Dans le passé, vous avez tous entendu cet énoncé, pourtant personne n’a compris la vraie signification de ces mots. Aujourd’hui, vous comprenez bien la signification réelle qu’ils ont. Ces mots sont ce que Dieu accomplira dans les derniers jours. Et ils seront accomplis pour ceux qui sont cruellement affligés par le grand dragon rouge dans le pays où il se trouve. Le grand dragon rouge persécute Dieu et est l’ennemi de Dieu ; ainsi, dans ce pays, ceux qui croient en Dieu sont soumis à l’humiliation et à la persécution. C’est pourquoi ces mots deviendront une réalité dans votre groupe de personnes. Comme l’œuvre est exécutée dans un pays qui s’oppose à Dieu, toute Son œuvre est confrontée à un obstacle démesuré, et beaucoup de Ses paroles ne peuvent être accomplies en temps opportun ; par conséquent, les gens sont raffinés à cause des paroles de Dieu. Cela aussi est un élément de la souffrance. Il est très difficile pour Dieu de faire Son œuvre dans le pays du grand dragon rouge, mais c’est par une telle difficulté que Dieu accomplit une étape de Son œuvre pour manifester Sa sagesse et Ses merveilles. Dieu saisit cette opportunité pour rendre ce groupe de personnes complet. À cause de la souffrance des hommes, de leur calibre et du tempérament satanique des personnes dans ce pays impur, Dieu fait Son œuvre de purification et de conquête afin que, de là, Il puisse gagner la gloire et gagner ceux qui témoignent de Ses actes. C’est la pleine signification de tous les sacrifices que Dieu a faits pour ce groupe de personnes. C’est-à-dire, Dieu fait Sa conquête par ceux-là mêmes qui s’opposent à Lui. Par conséquent, cela seul peut manifester la grande puissance de Dieu. En d’autres termes, seuls ceux qui sont dans le pays impur sont dignes d’hériter de la gloire de Dieu, et cela seul peut donner de l’importance à la grande puissance de Dieu. C’est pourquoi Je dis que la gloire de Dieu est acquise dans le pays impur et de ceux qui y vivent. C’est la volonté de Dieu. C’est comme lors de l’étape de l’œuvre de Jésus ; Il n’a pu être glorifié que parmi les pharisiens qui Le persécutaient. Si ce n’était de telles persécutions et de la trahison de Judas, Jésus n’aurait pas été ridiculisé ou calomnié, encore moins crucifié, et donc n’aurait jamais pu gagner la gloire. Partout où Dieu agit dans chaque ère et partout où Il accomplit Son œuvre dans la chair, Il y gagne la gloire et y gagne ceux qu’Il a l’intention de gagner. C’est le plan de l’œuvre de Dieu et c’est Sa gestion.

Dans le plan de plusieurs milliers d’années de Dieu, l’œuvre accomplie dans la chair se divise en deux parties : premièrement, l’œuvre de la crucifixion, pour laquelle Il est glorifié ; l’autre est l’œuvre de la conquête et de la perfection dans les derniers jours, par laquelle Il gagnera la gloire. C’est la gestion de Dieu. Ainsi, ne considérez pas comme trop simple l’œuvre de Dieu ou la commission de Dieu pour vous. Vous êtes tous les héritiers du poids de l’abondante et éternelle gloire de Dieu, et cela a été spécialement ordonné par Dieu. Des deux parties de Sa gloire, une est révélée en vous ; l’intégralité d’une partie de la gloire de Dieu vous est accordée afin qu’elle puisse être votre héritage. C’est l’exaltation qui vient de Dieu et c’est Son plan prédéterminé depuis longtemps. Étant donné la grandeur de l’œuvre que Dieu a faite dans le pays où habite le grand dragon rouge, une telle œuvre, si elle était déplacée ailleurs, aurait depuis longtemps porté de grands fruits et aurait été facilement acceptée par l’homme. Et une telle œuvre serait beaucoup trop facile à accepter pour les ecclésiastiques de l’occident qui croient en Dieu, car l’étape de l’œuvre de Jésus sert de précédent. C’est pourquoi Il ne peut pas accomplir cette étape de l’œuvre de glorification ailleurs ; c’est-à-dire, comme il y a le soutien de tous les hommes et la reconnaissance de toutes les nations, la gloire de Dieu n’a pas de place où reposer. Et c’est précisément la signification extraordinaire que cette étape de l’œuvre a dans ce pays. Parmi vous, il n’y a pas un seul homme qui reçoive la protection de la loi ; vous êtes plutôt pénalisés par la loi, et la plus grande difficulté, c’est qu’aucun homme ne vous comprend, que ce soit votre famille, vos parents, vos amis ou vos collègues. Aucun ne vous comprend. Quand Dieu vous « rejette », il n’y a aucun moyen pour vous de continuer à vivre sur la terre. Cependant, même ainsi, les gens ne peuvent pas supporter de quitter Dieu ; c’est la signification de la conquête des hommes par Dieu et c’est la gloire de Dieu. Votre héritage aujourd’hui dépasse celui de tous les anciens apôtres et prophètes et est même plus grand que celui de Moïse et de Pierre. Les bénédictions ne peuvent pas être reçues en un jour ou deux ; elles doivent être gagnées par beaucoup de sacrifices. C’est-à-dire, vous devez avoir un amour raffiné, une grande foi et les nombreuses vérités que Dieu vous demande d’atteindre ; en outre, vous devez être en mesure de tourner votre visage vers la justice et ne jamais être intimidés ou soumis, et vous devez avoir un amour constant et inépuisable pour Dieu. La résolution est exigée de vous, comme l’est le changement dans votre tempérament de vie ; votre corruption doit être corrigée, et vous devez accepter toute l’orchestration de Dieu sans plainte et même être obéissant jusqu’à la mort. C’est ce que vous devriez accomplir. C’est le but final de Dieu, et les exigences que Dieu fait à ce groupe de personnes. Comme Il vous accorde, Il doit aussi vous demander en retour et vous faire des exigences précises. Par conséquent, toute l’œuvre de Dieu n’est pas sans raison, et de cela l’on peut voir pourquoi Dieu réalise constamment une œuvre aux normes élevées et avec des exigences strictes. C’est pourquoi vous devriez être remplis de foi en Dieu. Bref, toute l’œuvre de Dieu est faite pour vous afin que vous soyez dignes de recevoir Son héritage. Ce n’est pas tant pour la gloire propre de Dieu, mais pour votre salut et pour perfectionner ce groupe de personnes profondément affligées dans le pays impur. Vous devez comprendre la volonté de Dieu. Et donc, J’exhorte les nombreux hommes ignorants sans aucune perspicacité ou aucun sens : ne testez pas Dieu et ne résistez plus. Dieu a déjà enduré toutes les souffrances que l’homme n’a jamais endurées et, il y a longtemps, Il a souffert plus d’humiliation à la place de l’homme. À quoi d’autre êtes-vous attaché ? Qu’est-ce qui pourrait être plus important que la volonté de Dieu ? Qu’est-ce qui pourrait être au-dessus de l’amour de Dieu ? C’est déjà une tâche doublement ardue pour Dieu de réaliser Son œuvre dans ce pays impur. Si l’homme transgresse sciemment et délibérément, l’œuvre de Dieu devra être prolongée. En tout état de cause, cela n’est pas dans l’intérêt de quiconque et ne profite à personne. Dieu n’est pas lié par le temps ; Son œuvre et Sa gloire viennent en premier. Par conséquent, quel que soit le temps nécessaire, Il ne ménagera aucun effort si c’est Son œuvre. C’est le tempérament de Dieu : Il ne Se reposera pas jusqu’à ce que Son œuvre soit accomplie. Ce n’est que lorsque viendra le temps où Il obtiendra la seconde partie de Sa gloire que Son œuvre pourra être terminée. Si Dieu ne parvient pas à finir dans l’univers l’œuvre de la seconde partie de Sa glorification, Son jour ne viendra jamais, Sa main ne s’éloignera jamais de Son élu, Sa gloire ne viendra jamais sur Israël et Son plan ne sera jamais achevé. Vous devriez voir que la volonté et l’œuvre de Dieu ne sont pas aussi simples que la création des cieux, de la terre et de toutes choses. Car l’œuvre d’aujourd’hui consiste à transformer ceux qui ont été corrompus, qui sont devenus extrêmement engourdis, et à purifier ceux qui ont été créés puis modelés par Satan, non à créer Adam ou Eve, encore moins à créer la lumière ou à créer toutes sortes de plantes et d’animaux. Son œuvre maintenant est de rendre pur tout ce qui a été corrompu par Satan afin que ce soit regagné et devienne Sa possession et Sa gloire. Une telle œuvre n’est pas aussi simple que l’homme imagine être la création des cieux et de la terre et toutes choses, et elle n’est pas apparentée, comme l’homme l’imagine, à l’œuvre qui consiste à maudire Satan jusque dans l’abîme. Il S’agit plutôt de transformer l’homme, de changer ce qui est négatif en positif et de reprendre en Sa possession ce qui ne Lui appartient pas. C’est l’histoire vécue de cette étape de l’œuvre de Dieu. Vous devez en être conscient et ne pas trop simplifier les choses. L’œuvre de Dieu est différente de toute autre œuvre ordinaire. Ses merveilles ne peuvent être conçues par l’esprit de l’homme et sa sagesse ne peut être atteinte par lui. Dieu ne crée pas toutes choses et Il ne les détruit pas. Il change plutôt toute Sa création et purifie toutes les choses qui ont été souillées par Satan. Par conséquent, Dieu commencera une œuvre de grande ampleur, et c’est la signification totale de l’œuvre de Dieu. À partir de ces paroles, crois-tu que l’œuvre de Dieu soit si simple ?

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Note de bas de page :

[a] Le texte original omet « bonnes. »

Posté par ANASTASIA 8 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04-06-2019

La foi en Dieu ne devrait pas seulement être guidée par la recherche de la paix et des bénédictions

Chapitre 7 Plusieurs autres aspects de la vérité qui sont le minimum que doivent comprendre les nouveaux croyants
5. La foi en Dieu ne devrait pas seulement être guidée par la recherche de la paix et des bénédictions

Paroles de Dieu concernées :
La croyance de l’homme en Dieu ne vise pas seulement le salut de l’âme et le bien-être de la chair ni à enrichir sa vie par son amour pour Dieu, et ainsi de suite. En l’état des choses, si tu aimes Dieu pour le bien-être de la chair ou pour un plaisir passager, alors, même si à la fin ton amour pour Dieu atteint son sommet et que tu ne demandes rien, cet amour que tu cherches demeure quand même un amour impur et n’est pas agréable à Dieu. Ceux qui utilisent l’amour pour Dieu pour enrichir leur vie monotone et combler un vide dans leur cœur sont ceux qui cherchent à vivre dans la facilité, et non ceux qui cherchent vraiment à aimer Dieu. Ce genre d’amour est contre sa volonté, une quête du plaisir émotionnel, et Dieu n’a pas besoin de ce genre d’amour. Quel genre alors est un amour comme le tien ? À quelle fin aimes-tu Dieu ? Quel degré d’amour vrai as-tu pour Dieu maintenant ? L’amour de la plupart d’entre vous est comme c’est précédemment mentionné. Ce genre d’amour ne peut que maintenir le statu quo ; il ne saurait atteindre la constance perpétuelle ni prendre racine dans l’homme. Ce genre d’amour est celui d’une fleur qui ne porte pas de fruits après qu’elle a fleuri et puis fané. En d’autres termes, une fois que tu auras aimé Dieu de cette manière et qu’il n’y aura personne pour te guider sur le chemin à parcourir, alors tu tomberas. Si tu ne peux aimer Dieu que durant les moments d’amour pour Dieu et si tu n’apportes aucun changement à ton tempérament de vie après, alors tu continueras d’être sous l’influence des ténèbres, incapable de t’échapper, et toujours incapable de te libérer de la manipulation et des duperies de Satan. Un tel homme ne peut pas être entièrement gagné par Dieu ; à la fin, son esprit, son âme et son corps seront toujours la propriété de Satan. Cela est incontestable. Tous ceux qui ne peuvent pas être entièrement gagnés par Dieu retourneront à leur lieu d’origine, c’est-à-dire de retour chez Satan, et ils finiront dans l’étang de feu et de soufre pour attendre la prochaine étape de la punition de Dieu. Ceux qui sont gagnés par Dieu sont ceux qui se rebellent contre Satan et s’échappent de son domaine. De tels hommes seront officiellement comptés parmi le peuple du royaume. C’est ainsi que le peuple du royaume est formé.

Extrait de « Quel point de vue les croyants devraient-ils avoir », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, tu dois choisir la bonne voie étant donné que tu crois au Dieu concret. Ayant foi en Dieu, tu ne devrais pas seulement chercher les bénédictions, mais chercher à aimer Dieu et à connaître Dieu. Grâce à Son illumination et ta propre quête, tu peux manger et boire Sa parole, développer une vraie compréhension de Dieu et avoir un véritable amour de Dieu qui vient de ton cœur. En d’autres termes, ton amour pour Dieu est très authentique, de sorte que personne ne peut le détruire ou se dresser sur le chemin d’un tel amour pour Lui. Alors tu es sur la bonne voie de la foi en Dieu. Cela prouve que tu appartiens à Dieu, car Dieu a pris possession de ton cœur et tu ne peux plus être la propriété de quelqu’un d’autre. Au vu de ton expérience, du prix que tu as payé et de l’œuvre de Dieu, tu es en mesure de développer un amour spontané pour Dieu. Ensuite, tu es libéré de l’influence de Satan et tu vis éclairé par la parole de Dieu. C’est seulement lorsque tu t’es affranchi de l’influence des ténèbres que tu peux être considéré comme ayant été gagné par Dieu. Dans ta croyance en Dieu, tu dois chercher à atteindre cet objectif. C’est le devoir de chacun d’entre vous.

Extrait de « Tu devrais vivre pour la vérité puisque tu crois en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Expérimenter Dieu n’est pas le fait de jouir de Sa grâce, mais plutôt de souffrir à cause de ton amour pour Lui. Puisque tu jouis de la grâce de Dieu, tu dois également te réjouir du châtiment de Dieu — tu dois vivre toutes ces choses. Tu peux vivre l’illumination de Dieu en toi, et tu peux également vivre Ses traitements et Son jugement. De cette façon, tu peux en connaitre tous les côtés. Dieu t’a fait subir le jugement et Il t’a également fait subir le châtiment. La parole de Dieu a agi en toi, mais elle t’a également éclairé, elle t’a illuminé. Quand tu veux fuir, la main de Dieu te retient toujours. Tout ceci est pour te faire comprendre que tout de l’homme est à la merci de Dieu. Tu penses peut-être que croire en Dieu c’est souffrir, ou faire beaucoup de choses pour Lui, ou avoir la paix dans ton corps, ou pour que tout se passe bien pour toi, que tout soit agréable — mais aucune de ces raisons ne devrait justifier la croyance des hommes en Dieu. Si c’est ce que tu crois, alors ta perspective est incorrecte et tu ne pourras tout simplement pas être rendu parfait. Les actions de Dieu, le tempérament juste de Dieu, Sa sagesse, Sa parole, Sa splendeur et Sa nature insondable sont toutes des choses que les gens devraient essayer de comprendre. Utilise cette compréhension pour te débarrasser des demandes personnelles ainsi que des espoirs et conceptions individuels qui sont dans ton cœur. Ce n’est qu’en éliminant ces éléments que tu pourras répondre aux conditions posées par Dieu. Ce n’est que par ça que tu pourras avoir la vie et satisfaire Dieu. Croire en Dieu vise à satisfaire Dieu, vivre avec le tempérament qu’Il exige, laisser Ses actions et Sa gloire se manifester sur ce groupe de personnes indignes. C’est la bonne perspective pour croire en Dieu, et aussi le but que tu devrais rechercher. Tu devrais avoir l’intelligence de croire en Dieu et chercher à obtenir la parole de Dieu. Tu dois manger et boire de la parole de Dieu, être capable de vivre la vérité, et surtout de voir les actes concrets de Dieu, Ses merveilles à travers tout l’univers, ainsi que l’œuvre qu’Il accomplit dans la chair. Par leurs expériences réelles, les hommes peuvent apprécier comment Dieu fait exactement Son œuvre en eux, ce qu’est Sa volonté sur eux. Tout cela a le but d’éliminer leur tempérament satanique corrompu. Débarrasse-toi des impuretés et des saletés qui sont en toi, débarrasse-toi de tes mauvaises intentions et tu pourras bâtir une vraie foi en Dieu. Ce n’est qu’en ayant la vraie foi que tu peux véritablement aimer Dieu. Tu ne peux réellement aimer Dieu que sur les fondements de ta croyance en Lui. Peux-tu arriver à aimer Dieu sans croire en Lui ? Si tu veux croire en Dieu, tu ne peux pas être indécis à ce sujet. Certaines personnes sont pleines de vigueur dès qu’elles voient que la foi en Dieu leur apporte des bénédictions, mais perdent toute énergie dès qu’elles voient qu’elles doivent passer par les raffinements. Est-ce cela croire en Dieu ? En fin de compte, la foi en Dieu est une obéissance totale en Lui. Tu crois en Dieu, mais tu continues à formuler des exigences envers Lui, tu as de nombreuses conceptions religieuses que tu ne peux pas mettre de côté, des intérêts personnels que tu ne peux pas abandonner, ou encore tu continues à chercher des bénédictions de la chair et tu veux que Dieu sauve ta chair, qu’Il sauve ton âme, ce sont là toutes des représentations des personnes qui ont une perspective erronée. Même si les personnes ayant des croyances religieuses ont foi en Dieu, elles ne cherchent pas le changement de tempérament, ne recherchent pas la connaissance de Dieu, et ne recherchent que les intérêts de leur chair. Beaucoup parmi vous ont des croyances qui relèvent de la catégorie des croyances religieuses. Ce n’est pas la vraie foi en Dieu. Pour croire en Dieu, tu dois avoir un cœur prêt à souffrir pour Lui et de la détermination pour renoncer à toi-même. À moins qu’ils réunissent ces deux conditions, cela ne compte pas comme de la foi en Dieu, et ils ne seront pas en mesure d’atteindre le changement de tempérament. Seules les personnes qui cherchent réellement la vérité, qui essaient de connaître Dieu et recherchent la vie sont celles qui croient véritablement en Dieu.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement », dans La Parole apparaît dans la chair

La foi en Dieu a pour but de t’amener à obéir à Dieu, à aimer Dieu et à accomplir le devoir qui doit être accompli par une créature de Dieu. Tel est le but de la foi en Dieu. Tu dois avoir une connaissance de la beauté de Dieu, savoir que Dieu est digne de révérence, que Dieu accomplit Son œuvre de salut pour Ses créatures et les perfectionne – cela est le minimum que ta foi en Dieu doit posséder. La foi en Dieu est principalement le passage d’une vie dans la chair à une vie d’amour de Dieu, d’une vie au sein de la naturalité à une vie dans l’être de Dieu, c’est de quitter la domination de Satan et de vivre sous la garde et la protection de Dieu, c’est d’être capable d’obéir à Dieu et non à la chair, c’est de permettre à Dieu de gagner ton cœur entier, de permettre à Dieu de te perfectionner et de te libérer du tempérament satanique corrompu. La foi en Dieu a principalement pour but de manifester la puissance et la gloire de Dieu en toi afin que tu fasses la volonté de Dieu, accomplisses le plan de Dieu et sois capable de rendre témoignage à Dieu devant Satan. La foi en Dieu ne devrait pas avoir pour but de voir des signes et des prodiges ni ne devrait être pour le bien de ta chair personnelle. Elle devrait avoir pour but de poursuivre connaitre Dieu, d’obéir à Dieu, et comme Pierre, de Lui obéir jusqu’à la mort. Telle est la foi en Dieu qui mène à la réussite.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce que tu cherches, c’est de pouvoir gagner la paix après avoir cru en Dieu : que tes enfants ne tombent pas malades, que ton mari ait un bon emploi, que ton fils trouve une bonne épouse, que ta fille trouve un mari décent, que tes bœufs et tes chevaux labourent bien la terre, que tu aies une année de beau temps pour tes récoltes. C’est ce que tu recherches. Ta poursuite n’est que de vivre dans le confort, qu’aucun accident n’arrive à ta famille, que les vents t’épargnent, qu’ils ne soufflent pas le sable dans ton visage, que les récoltes de ta famille ne soient pas inondées, que tu ne sois pas touché par les désastres, que tu puisses vivre dans l’étreinte de Dieu, que tu vives dans un nid confortable. Un lâche comme toi qui poursuit toujours la chair – as-tu un cœur, as-tu un esprit ? N’es-tu pas une bête ? Je te donne le vrai chemin sans rien demander en retour, mais tu ne le poursuis pas. Es-tu de ceux qui croient en Dieu ? Je te donne la vraie vie humaine, mais tu ne la poursuis pas. N’es-tu pas différent d’un cochon ou d’un chien ? Les cochons ne poursuivent pas la vie de l’homme, ils ne cherchent pas à être purifiés et ils ne comprennent pas ce qu’est la vie. Chaque jour, après avoir mangé à satiété, ils dorment simplement. Je t’ai donné le vrai chemin, mais tu ne l’as pas gagné : tu restes les mains vides. Es-tu prêt à continuer dans cette vie, la vie d’un cochon ? Quelle est la signification de la vie de ces personnes ? Ta vie est méprisable et ignoble, tu vis au milieu de la souillure et de la débauche et tu ne poursuis aucun but. Ta vie n’est-elle pas la plus ignoble de toutes ? As-tu l’effronterie de regarder Dieu ? Si tu continues à vivre de cette façon, obtiendras-tu quelque chose ? La vraie voie t’a été donnée, mais que tu puisses finalement la gagner ou non dépend de ta propre poursuite personnelle.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu ne jouis que de la grâce de Dieu, avec une vie de famille paisible ou de bénédictions matérielles, alors tu n’as pas gagné Dieu, et ta croyance en Dieu a échoué. Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de la grâce dans la chair, et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme mais l’homme ne peut pas être perfectionné par la grâce, l’amour et la miséricorde seulement. L’homme au cours de ses expériences rencontre quelque peu l’amour de Dieu et vit l’amour et la miséricorde de Dieu, mais ayant vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas conduire à perfectionner l’homme et ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu dans l’homme, et ne sont pas capables de débarrasser l’homme de son tempérament corrompu, ou de perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de ceux qui suivent Dieu ne s’intéressent qu’à la façon d’obtenir des bénédictions ou d’éviter un désastre. À la mention de l’œuvre et de la gestion de Dieu, ils se taisent et perdent tout intérêt. Ils croient que connaître de telles questions fastidieuses ne va pas développer leur vie ou est sans avantage, de telle sorte que, bien qu’ils aient entendu des messages au sujet de la gestion de Dieu, ils les traitent avec désinvolture. Et ils ne les voient pas comme quelque chose de précieux à accepter, et encore moins les reçoivent-ils comme faisant partie de leur vie. Ces personnes ont un but très simple en suivant Dieu : obtenir des bénédictions, et ils sont très réticents à participer à tout ce qui ne se rapporte pas à cet objectif. Pour eux, croire en Dieu pour obtenir des bénédictions est le plus légitime des objectifs et la valeur même de leur foi. Ils ne sont pas affectés par quelque chose qui ne peut pas atteindre cet objectif. C’est le cas de la plupart de ceux qui croient en Dieu aujourd’hui. Leur but et leur motivation semblent légitimes, car en même temps qu’ils croient en Dieu, ils se dépensent aussi pour Dieu, se consacrent à Dieu et accomplissent leur devoir. Ils abandonnent leur jeunesse, abandonnent famille et carrière, et passent même des années à travailler loin de chez eux. Par souci de leur but ultime, ils changent leurs intérêts, modifient leur vision de la vie, et changent même la direction de leur poursuite, pourtant ils ne peuvent pas changer le but de leur croyance en Dieu. Ils s’agitent pour la gestion de leurs propres idéaux ; quelle que soit la distance qui les sépare de la route et quel que soit le nombre de difficultés et d’obstacles qui se dressent sur leur chemin, ils s’en tiennent à leurs armes et ne craignent pas la mort. Quel pouvoir les pousse à continuer à se consacrer de cette façon ? Est-ce leur conscience ? Est-ce leur grand et noble caractère ? Est-ce leur détermination à combattre les forces du mal jusqu’à la fin ? Est-ce leur foi dans laquelle ils témoignent de Dieu sans chercher de récompense ? Est-ce leur fidélité pour laquelle ils sont prêts à tout abandonner pour accomplir la volonté de Dieu ? Ou est-ce leur esprit de dévotion par lequel ils ont toujours renoncé à des demandes personnelles extravagantes ? Pour que les gens qui n’ont jamais connu l’œuvre de la gestion de Dieu puissent donner autant, c’est tout simplement un merveilleux miracle ! Pour l’instant, ne parlons pas de combien ces gens ont donné. Leur comportement, cependant, est très digne de notre analyse. Outre les avantages qui leur sont si étroitement liés, pourrait-il y avoir une autre raison pour ces gens, qui n’ont jamais compris Dieu, de donner autant pour Lui ? En cela, nous découvrons un problème qui n’a pas été identifié précédemment : la relation de l’homme avec Dieu n’est qu’une affaire d’intérêt personnel. C’est la relation entre le bénéficiaire et le donateur de bénédictions. Pour le dire simplement, c’est comme la relation entre employé et employeur. L’employé travaille seulement pour recevoir les récompenses accordées par l’employeur. Dans une relation comme celle-ci, il n’y a pas d’affection, seulement un accord ; il n’est pas question d’aimer, ni d’être aimé, seulement de charité et de miséricorde ; il n’y a pas de compréhension, il n’y a que résignation et tromperie ; il n’y a pas d’intimité, seulement un fossé qui ne peut être comblé. Quand les choses arrivent à ce niveau, qui est capable d’inverser une telle tendance ? Et combien de personnes sont capables de comprendre véritablement à quel point cette relation est devenue désespérée ? Je crois que lorsque les gens se plongent dans la joie d’être bénis, personne ne peut imaginer à quel point une telle relation avec Dieu est embarrassante et disgracieuse.

La chose la plus triste dans la croyance de l’humanité en Dieu est que l’homme conduit sa propre gestion au milieu de l’œuvre de Dieu et ne prête pas attention à la gestion de Dieu. Le plus grand échec de l’homme réside dans la façon dont, tout en cherchant à se soumettre à Dieu et à L’adorer, l’homme construit sa propre destination idéale et calcule comment recevoir la plus grande bénédiction et la meilleure destination.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tout ce que tu recherches c’est d’être rendu parfait par Dieu et béni au dernier jour, alors la perspective de ta foi en Dieu n’est pas pure. Tu devrais chercher comment voir les actions de Dieu dans la vie réelle, comment Le satisfaire quand Il manifeste Sa volonté envers toi ; cherchant comment témoigner de Sa merveille et de Sa sagesse, comment démontrer Sa discipline et Ses traitements en toi. Toutes ces choses sont des choses que tu devrais essayer de comprendre maintenant. Si ton amour pour Dieu est uniquement pour que tu puisses participer à la gloire de Dieu après qu’Il t’ait perfectionné, cela ne suffit pas et ne peut pas répondre aux exigences de Dieu. Tu dois être en mesure de témoigner des actions de Dieu de manière concrète, de satisfaire Ses demandes et de vivre l’œuvre qu’Il a accomplie sur les peuples. Que ce soit la douleur, les larmes ou la tristesse, tu dois réellement les vivre totalement. Tout ceci est fait pour que tu puisses être un témoin de Dieu. Sous quelle domination exactement souffres-tu et cherches-tu à être perfectionné ? Est-ce pour rendre témoignage à Dieu ? Est-ce pour les bénédictions de la chair ou pour les perspectives futures ? Toutes tes intentions, motivations, et objectifs personnels doivent être convenables et ne doivent pas être guidés par ta propre volonté. Si une personne cherche à être perfectionnée pour recevoir des bénédictions et obtenir du pouvoir, alors que l’autre recherche la perfection pour satisfaire Dieu, pour être vraiment témoin des actions de Dieu, laquelle des deux quêtes choisiras-tu ? Si tu choisis la première, alors tu es encore très loin des normes de Dieu.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement », dans La Parole apparaît dans la chair

03-06-2019

4. La sainte décence que les croyants devraient avoir

Chapitre 7 Plusieurs autres aspects de la vérité qui sont le minimum que doivent comprendre les nouveaux croyants
4. La sainte décence que les croyants devraient avoir

Paroles de Dieu concernées :
L’humanité normale repose sur les aspects suivants : la perspicacité, la raison, la conscience et le caractère. Si tu peux parvenir au degré de la normalité dans chacune de ces aspects, alors ton humanité répond à la norme. Tu dois ressembler à un être humain normal et te comporter comme quelqu’un qui croit en Dieu. Tu n’as pas besoin d’accomplir des choses merveilleuses ou de t’engager dans la diplomatie. Tu dois juste être un homme normal, avec la raison d’une personne normale, être capable de voir à travers les choses, et ressembler au moins à un être humain normal. Ce sera suffisant. […] Beaucoup de gens voient que l’ère a changé. Ils ne font preuve ni d’humilité ni de patience, et ils ne pourraient pas non plus avoir d’amour ni de sainte décence. Ces gens sont trop absurdes ! Ont-ils un gramme d’humanité normale ? Ont-ils un quelconque témoignage à évoquer ? Ils n’ont aucune perspicacité et aucun bon sens quels qu’ils soient. Bien sûr, certains aspects de ta pratique qui sont déviants et erronés doivent être corrigés. Comme ta vie spirituelle rigide ou l’apparence de torpeur et d’imbécillité du passé — toutes ces choses doivent changer. Le changement ne signifie pas te laisser être dissolu ou te livrer à la chair, ou dire tout ce que tu veux. Parler négligemment n’est pas utile ! Se comporter comme un être humain normal c’est d’être cohérent dans ses dires. Oui c’est oui et non c’est non. Sois fidèle à la réalité et parle normalement. Ne triche pas, ne mens pas.

Extrait de « L’amélioration du niveau permet de recevoir le salut de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans le tempérament des gens normaux, il n’y a pas de fausseté ni de tromperie, les gens ont une relation normale les uns avec les autres, ils ne sont pas seuls et leur vie n’est ni médiocre ni décadente. De même, Dieu est exalté parmi tous, Ses paroles s’infiltrent parmi les hommes, les gens vivent en paix entre eux et, sous les soins et la protection de Dieu, la terre est remplie d’harmonie sans l’interférence de Satan, et la gloire de Dieu a la plus grande importance parmi les hommes. De telles personnes sont comme des anges : pures, dynamiques, ne se plaignant jamais de Dieu et consacrant tous leurs efforts uniquement à la gloire de Dieu sur la terre.

Extrait de « Chapitre 16 » d’Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier, dans La Parole apparaît dans la chair

L’humanité normale dont on parle n’est pas si surnaturelle que les gens l’imaginent, mais elle est capable de transcender les liens de tous les hommes, tous les événements et toutes les choses, de transcender les forces de l’environnement, et peut s’approcher de Moi et communier avec Moi n’importe où et dans n’importe quel environnement.

Extrait de « Chapitre 55 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair

Vous devez savoir que Dieu aime un homme honnête. […] L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

J’ai beaucoup de vœux. Je souhaite que vous puissiez vous comporter de façon correcte et réfléchie, être fidèles à votre devoir, avoir la vérité et l’humanité, être des gens qui peuvent tout abandonner et donner leurs vies pour Dieu, et ainsi de suite. Tous ces espoirs proviennent de vos insuffisances et de votre corruption et de votre désobéissance.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

Les gens que Dieu utilise apparaissent de l’extérieur comme étant irrationnels et semblent ne pas entretenir des relations normales avec les autres, bien qu’ils parlent avec justesse, ne parlent pas négligemment, et peuvent toujours avoir le cœur tranquille devant Dieu. Une telle personne a tout pour être utilisée par le Saint-Esprit. Cette personne irrationnelle dont parle Dieu semble ne pas avoir de relations normales avec les autres, et elle n’a aucun amour extérieur ou de pratiques superficielles, mais lorsqu’elle communique au sujet des choses spirituelles, elle peut ouvrir son cœur et fournir aux autres de façon désintéressée l’illumination et l’éclairage qu’elle a acquis de son expérience réelle devant Dieu. C’est ainsi qu’elle exprime son amour pour Dieu et satisfait à la volonté de Dieu. Pendant que d’autres sont tous en train de la calomnier et de la ridiculiser, elle est capable de ne pas se laisser dicter par des personnes, des événements, ou des choses extérieures, et peut encore rester calme devant Dieu. Cette personne, à ce qu’il parait, a ses propres convictions. Indépendamment des autres, son cœur demeure à jamais attaché à Dieu. Quand d’autres conversent allègrement et avec humour, son cœur reste devant Dieu, considérant avec attention la parole de Dieu ou priant en silence Dieu dans son cœur, cherchant les intentions de Dieu. Son principal objectif n’est jamais de préserver des relations normales avec les autres personnes. Une telle personne n’a, apparemment, aucune philosophie de la vie. De l’extérieur, cette personne est pleine de vitalité, adorable, innocente, mais aussi possède un sentiment de quiétude. C’est cela la ressemblance d’une personne que Dieu utilise.

Extrait de « Établir une bonne relation avec Dieu est très important », dans La Parole apparaît dans la chair

Les gens qui ont la vérité sont ceux qui, dans leurs expériences réelles, peuvent rester solides dans leur témoignage, rester solides dans leur position, se tenir du côté de Dieu, sans jamais reculer, et qui peuvent avoir une relation normale avec les gens qui aiment Dieu. Quand des choses leur arrivent, ces gens obéissent à Dieu complètement et peuvent obéir à Dieu jusqu’à la mort. Ta pratique et tes révélations dans la vie réelle témoignent de Dieu ; elles indiquent que l’homme vit Dieu et témoigne de Dieu, et cela, c’est vraiment la jouissance de l’amour de Dieu. Lorsque tu auras expérimenté à ce point, l’effet escompté aura été acquis. Tu vis vraiment et chacune de tes actions est admirée par les autres. Ton apparence est banale, mais tu vis une vie très pieuse et, lorsque tu communiques les paroles de Dieu, tu es guidé et éclairé par Dieu. Tu es capable d’exprimer la volonté de Dieu par tes paroles, de communiquer la réalité et tu comprends bien le service en esprit. Ton discours est candide, tu es décent et droit, bienveillant et bienséant, capable d’obéir aux arrangements de Dieu et de rester solide dans ton témoignage quand des choses t’arrivent, et tu es calme et posé, peu importe ce qui t’arrive. Ce genre de personne a vraiment vu l’amour de Dieu. Certains sont encore jeunes, mais agissent comme s’ils étaient plus âgés ; ils ont une maturité, possèdent la vérité et ils sont admirés par les autres. Ces gens ont le témoignage et sont la manifestation de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :
Une personne qui croit vraiment en Dieu réalisera au moins ces cinq aspects de la vie spirituelle chaque jour : lire la parole de Dieu, prier Dieu, échanger sur la vérité, chanter des cantiques et des louanges et chercher la vérité en toutes choses. Si vous assistez aussi aux rassemblements, vous aurez une plus grande joie. Si une personne possède une capacité générale à recevoir, c’est-à-dire qu’elle peut comprendre les intentions de Dieu après avoir lu les paroles de Dieu personnellement, qu’elle peut comprendre la vérité et savoir comment agir en accord avec la vérité, alors on peut dire qu’une telle personne réussira dans sa foi. Si une personne n’a pas ce genre de vie spirituelle ou si sa vie spirituelle est extrêmement inappropriée et n’existe que très occasionnellement, alors cette personne est un croyant désorienté. Les croyants désorientés ne peuvent obtenir de bons résultats en accomplissant leur devoir. Croire en Dieu sans mener une vie spirituelle, ce n’est que faire semblant de s’intéresser à la foi ; les gens de ce genre n’ont pas de Dieu dans leur cœur, encore moins de crainte de Dieu. Comment de telles gens pourraient-ils avoir la ressemblance d’un être humain correct ?

[…]

Il y a dix points à noter pour la pratique et l’entrée en ce qui concerne la façon dont une personne correcte devrait être :

1. Observez l’étiquette, connaissez les règles, respectez les personnes âgées et prenez soin des jeunes.

2. Adoptez un style vie approprié qui est bénéfique pour vous et pour les autres.

3. Habillez-vous de manière digne et intègre ; les vêtements étranges ou de luxe sont interdits.

4. N’empruntez pas d’argent à vos frères et sœurs pour quelque raison que ce soit et n’utilisez pas négligemment les biens des autres.

5. Le contact avec les personnes de sexe opposé doit avoir des limites ; les actions doivent être dignes et intègres.

6. Ne vous disputez pas avec les gens ; apprenez à écouter les autres patiemment.

7. Maintenez une bonne hygiène, mais à la lumière des conditions réelles.

8. Ayez des interactions et des relations appropriées avec les autres, apprenez à respecter les gens et à être bienveillants envers eux et aimez-vous les uns les autres.

9. Faites ce que vous pouvez pour aider les personnes dans le besoin ; ne demandez pas des articles aux autres ni n’en acceptez de leur part.

10. Ne laissez pas les autres vous servir ; n’imposez pas aux autres un travail que vous devriez faire vous-mêmes.

Les dix règles susmentionnées devraient être le minimum que tous les croyants suivent dans leur vie ; quiconque enfreint ces règles a un mauvais caractère. Elles pourraient être appelées les règles de la maison de Dieu, et ceux qui les violent fréquemment seront certainement rejetés.

Tous ceux qui cherchent la vérité doivent également se modeler sur les dix traits de caractère positifs des anciens saints. Ceux qui les pratiquent et les honorent régulièrement récolteront sûrement une grande récompense personnelle. Ils sont extrêmement bénéfiques pour l’humanité.

Les dix principes pour se conformer à la sainte décence :

1. Faites des dévotions spirituelles chaque matin en lisant la parole de Dieu dans la prière pendant environ une demi-heure.

2. Chaque jour, cherchez les intentions de Dieu en toutes choses afin de mieux mettre la vérité en pratique.

3. Échangez avec tous ceux avec qui vous entrez en contact, chacun apprenant des forces de l’autre et compensant les faiblesses de l’autre pour que vous puissiez progresser tous les deux.

4. Ayez une attitude optimiste dans la vie, chantez fréquemment des cantiques et des louanges et soyez reconnaissants de la grâce de Dieu.

5. Ne soyez pas empêtrés dans le monde séculier ; rapprochez-vous régulièrement de Dieu dans votre cœur et ne vous mêlez pas des affaires des autres.

6. Gardez la sagesse dans votre cœur et éloignez-vous des lieux pervers et dangereux.

7. Ne vous disputez pas avec les gens, échangez sur la vérité et entendez-vous bien avec les autres.

8. Soyez heureux de faire tout votre possible pour aider les autres, apaisez leurs préoccupations et aidez-les à résoudre leurs difficultés à entrer dans la croyance en Dieu.

9. Apprenez à obéir aux autres, ne contrôlez ni ne forcez les gens ; laissez les gens tirer quelque profit en toutes choses.

10. Adorez souvent Dieu dans votre cœur ; laissez-Le avoir la souveraineté en toutes choses et satisfaites-Le en toutes choses.

Les dix principes susmentionnés pour la vie et les dix façons de se conformer à la sainte décence sont tous des choses que les gens sont capables de faire. On peut les mettre en pratique dans la mesure où on les comprend, et la transgression occasionnelle n’est pas difficile à résoudre. Bien sûr, certains individus qui ont une humanité très mauvaise sont l’exception.

Extrait de « L’échange du supérieur »

Avoir une bonne humanité, c’est principalement avoir une conscience, une raison, un caractère et une dignité. La conscience et la raison incluent la tolérance, la patience envers les autres, l’honnêteté, la sagesse dans vos interactions et un véritable amour pour les frères et sœurs. Ce sont les cinq caractéristiques qu’une humanité correcte devrait manifester.

La première caractéristique, c’est d’avoir un cœur tolérant. Quels que soient les défauts que nous constatons chez nos frères et sœurs, nous devons les traiter correctement, faisant preuve de tolérance et de compréhension. Nous ne devrions pas les exclure ni nous en prendre à eux. Lorsque nous voyons des défauts ou de la corruption chez les autres, nous devrions nous rappeler que nous sommes dans la période de l’œuvre du salut de Dieu, de sorte qu’il est donc normal que les élus de Dieu fassent preuve de corruption, et nous devrions être compréhensifs. En plus de cela, nous devons examiner notre propre corruption ; nous ne faisons pas nécessairement preuve de moins de corruption que les autres. Nous devrions traiter les manifestations de corruption des autres exactement comme nous traitons les nôtres. C’est ainsi que nous pouvons avoir de la tolérance pour les autres. Si vous ne pouvez pas tolérer les autres, cela signifie que votre raison est problématique ; cela montre aussi que vous ne comprenez pas la vérité et que vous ne connaissez pas l’œuvre de Dieu. Que signifie ne pas connaitre l’œuvre de Dieu ? Ça signifie ne pas reconnaitre que l’œuvre de Dieu n’est pas encore terminée et que l’homme vit encore dans la période de l’œuvre de salut de Dieu ; nous n’avons pas été rendus complets. Par conséquent, chaque personne fera inévitablement preuve de corruption. Chacun maintenant cherche correctement la vérité, comprend sa propre corruption et fait l’expérience de la parole de Dieu. Tous les gens sont dans la période de l’entrée dans la vérité et n’ont pas encore pleinement obtenu la vérité. Ce n’est que lorsque les gens auront acquis la vérité que leur tempérament de vie commencera à changer. Lorsque les gens comprendront ce point, ils auront la raison d’une personne correcte et ils traiteront également les autres raisonnablement. Si les gens manquent de raison, ils ne traiteront personne raisonnablement.

La deuxième caractéristique est de faire preuve de patience envers les autres. Simplement être tolérants ne suffit pas ; vous devez aussi être patients. Parfois, vous pouvez simplement être tolérants et compréhensifs, mais inévitablement, un frère ou une sœur en particulier fera quelque chose qui pourrait vous blesser ou vous offenser. Dans ces circonstances, le tempérament corrompu de l’homme est susceptible de s’échauffer, car nous aimons tous combattre et défendre notre propre fierté et nous sommes tous égoïstes et vaniteux. Donc, si quelqu’un dit quelque chose qui vous blesse ou fait quelque chose que vous jugez offensant, vous devez être patients. La patience est également incluse dans le champ de la raison. Les gens ne développeront de la patience que s’ils ont une raison. Mais comment pouvons-nous être patients ? Si vous voulez avoir de la patience envers les autres, vous devez d’abord les comprendre, c’est-à-dire que peu importe qui dit quelque chose qui vous blesse, vous devez d’abord reconnaitre ceci : « Ses paroles m’ont blessé. Ce qu’il a dit semblait exposer mes lacunes et semblait me viser. Si ses paroles me visent, que veut-il dire par elles ? Est-ce qu’il essaie de me faire du mal ? Est-ce qu’il me considère comme son ennemi ? Est-ce qu’il me hait ? Est-ce qu’il veut se venger de moi ? Je ne l’ai pas offensé, alors la réponse à ces questions ne peut pas être oui. » Puisque c’est le cas, peu importe ce que ce frère ou cette sœur a dit, il ou elle n’avait aucune intention de vous blesser ou de vous traiter comme son ennemi. C’est certain. Lorsqu’il a dit ces paroles, il exprimait simplement ce qu’une personne normale pense, il échangeait sur la vérité, discutait de connaissances, exposait la corruption des gens ou reconnaissait son propre état corrompu ; il ne visait certainement pas un individu en particulier intentionnellement. D’abord, vous offrez la compréhension, puis votre colère peut se dissiper et ensuite vous pouvez acquérir de la patience. Certains demanderont : « Si quelqu’un m’attaque et me vise consciemment, et dit intentionnellement ces choses pour atteindre un but, comment puis-je être patient ? » Voici comment vous devez être patients : « Même si quelqu’un m’attaque intentionnellement, je dois quand même être patient. C’est parce qu’il est mon frère ou qu’elle est ma sœur et non mon ennemi, et certainement pas le diable, Satan. Il est inévitable que les frères et sœurs fassent preuve de corruption et aient certaines intentions dans leur cœur. C’est normal. Je devrais comprendre, faire preuve d’empathie et être patient. » Vous devez le voir de cette façon, puis prier Dieu et dire : « Dieu, quelqu’un vient juste de blesser ma fierté. Je ne peux pas accepter de perdre la face ; je veux toujours me mettre en colère et m’en prendre à lui. C’est vraiment une manifestation de corruption. J’avais l’habitude de penser que j’aimais les autres, mais maintenant que les paroles de quelqu’un m’ont poignardé au cœur, je ne peux plus le supporter. Je veux riposter. Je veux me venger. Où est mon amour ? Tout cela n’est-il pas simplement de la haine ? J’ai encore de la haine dans mon cœur ! Dieu, la façon dont Tu as pitié de nous et nous pardonnes nos transgressions est la façon dont nous devrions avoir pitié des autres. Nous ne devrions pas garder rancune contre les autres. Mon Dieu, s’il Te plait, protège-moi, ne laisse pas ma nature s’échauffer. Je souhaite T’obéir et vivre en Ton amour. Dans tout ce que nous faisons, nous désobéissons et résistons beaucoup trop à Christ et à Dieu, mais Christ est toujours patient avec nous. Dieu accomplit cette étape de Son œuvre avec une patience et un amour extrêmes. Combien de souffrances, d’humiliations et de calomnies Christ a-t-Il dû endurer ? Si Christ a pu être patient, alors le peu de patience dont nous avons besoin n’est rien ! Notre patience est tellement incroyablement déficiente comparée à celle de Christ… » Une fois que vous prierez de cette façon, vous vous sentirez trop corrompus, trop insignifiants, de trop faible stature, et c’est à ce moment-là que votre fureur disparaitra. C’est ainsi que vous pouvez acquérir de la patience.

La troisième caractéristique est de traiter les gens avec honnêteté. Être honnête envers les gens signifie que peu importe ce que nous faisons, que ce soit aider les autres ou servir nos frères et sœurs ou échanger sur la vérité, nous devons parler sincèrement. De plus, si vous ne l’avez pas fait, ne prêchez pas sur cela. Chaque fois que des frères et sœurs ont besoin de notre aide, nous devrions les aider. Quel que soit le devoir que nous avons à accomplir, nous devrions l’accomplir. Soyez vrais, ne soyez pas faux ou prétentieux. … Bien sûr, être une personne honnête nécessite un peu de sagesse en traitant avec certaines personnes. Si vous voyez qu’une personne n’est pas fiable parce que sa corruption est trop profonde, si vous ne pouvez pas deviner son jeu et que vous ne savez pas ce qu’elle pourrait faire, vous devez faire preuve de sagesse et vous abstenir de tout lui dire. Être une personne honnête exige des principes. Ne parlez pas aveuglément de choses dont vous ne devriez pas parler. De plus, être honnête exige de parler avec raison et convenance. Certaines personnes insistent pour pratiquer l’honnêteté et ouvrir leur cœur à quelqu’un, peu importe combien il peut être occupé. Comment cela est-il la pratique d’une personne honnête ? N’est-ce pas être stupide ? Être une personne honnête, ce n’est pas être un imbécile. C’est être intelligent, simple et ouvert et ne pas être trompeur. Vous devez être bienséants et raisonnables. L’honnêteté est fondée sur la raison. C’est ce que signifient être honnête dans les relations avec les gens et être une personne honnête. Bien sûr, le plus important au sujet d’être une personne honnête, c’est d’être honnête avec Dieu. Ne serait-ce pas un gros problème si vous étiez des personnes honnêtes devant les autres, mais n’étiez pas honnêtes devant Dieu et Le trompiez ? Si vous cherchez à être honnêtes devant Dieu, vous le deviendrez naturellement devant les autres. Si vous ne pouvez pas l’être devant Dieu, alors vous ne pouvez vraiment pas l’être devant les autres. Peu importe dans quel aspect de la vérité ou dans quelle chose positive vous entrez, vous devez d’abord le faire devant Dieu. Une fois que vous avez obtenu des résultats devant Dieu, vous pouvez naturellement le vivre devant les autres. Ne vous efforcez pas de faire ceci ou cela devant les autres, pour ensuite faire librement tout ce que vous voulez devant Dieu. Cela n’ira pas. La chose la plus importante, c’est de le faire devant Dieu qui teste les hommes et sonde leur cœur. Si vous pouvez réussir ce test devant Dieu, vous possédez véritablement la réalité. Si vous ne pouvez pas réussir ce test devant Dieu, vous ne possédez pas la réalité ; c’est un principe de la pratique de la vérité.

La quatrième caractéristique est d’avoir de la sagesse dans vos interactions. Certaines gens disent : « S’entendre avec les frères et sœurs requiert-il de la sagesse ? » Oui, parce que l’utilisation de la sagesse est encore plus bénéfique pour vos frères et sœurs. Certains demanderont : « Utiliser de la sagesse avec les frères et sœurs, n’est-ce pas être rusés ? » La sagesse n’est pas une ruse. Au contraire, elle est complètement opposée à la ruse. Utiliser de la sagesse signifie prêter attention à la façon dont vous parlez aux frères et sœurs lorsque leur stature est petite, au cas où ils ne pourraient pas accepter ce que vous dites. En outre, pour ceux qui ont une petite stature, en particulier ceux qui ne possèdent pas la vérité, qui font preuve de corruption et ont un tempérament corrompu, si vous êtes trop simples et ouverts et que vous leur dites tout, il peut être facile pour eux d’obtenir des preuves contre vous ou de vous exploiter. Donc, vous devez plus ou moins prendre certaines précautions et avoir une technique lorsque vous parlez. Cependant, être prudent avec les gens ne signifie pas ne pas les aider ou ne pas les aimer, ça signifie simplement ne pas leur dire immédiatement certaines des choses importantes de la maison de Dieu, et simplement leur communiquer la vérité. S’ils ont besoin d’assistance spirituelle dans la vie, s’ils ont besoin du soutien de la vérité, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les satisfaire à cet égard. Mais s’ils cherchent à se renseigner sur ceci ou cela au sujet de la maison de Dieu, ou sur ceci ou cela au sujet des dirigeants et des ouvriers, il n’y a aucune nécessité de le leur dire. Si vous le leur dites, ils risquent de divulguer cette information et cela aura un impact sur le travail de la maison de Dieu. En d’autres termes, s’il s’agit de quelque chose qu’ils ne devraient pas savoir ou de quelque chose qu’ils n’ont pas besoin de savoir, ne leur en dites rien. S’il s’agit de quelque chose qu’ils doivent savoir, alors faites tout ce que vous pouvez pour les renseigner, concrètement et sans réserve. Alors, qu’est-ce qu’ils devraient savoir ? La quête de la vérité, c’est ce que les gens devraient savoir : de quelles vérités ils devraient être équipés, quels aspects de la vérité ils devraient comprendre, quels devoirs ils devraient accomplir, quels devoirs ils sont aptes à accomplir, comment ils devraient accomplir ces devoirs, comment vivre une bonne humanité, comment vivre la vie de l’Église, ce sont toutes des choses que les gens devraient savoir. D’autre part, les règles et les principes de la maison de Dieu, le travail de l’Église et la situation de vos frères et sœurs ne peuvent être négligemment dévoilés aux étrangers et aux non-croyants de votre famille. C’est le principe auquel nous devons nous conformer lorsque nous utilisons la sagesse. Par exemple, vous ne devriez jamais dévoiler le nom de vos dirigeants ni leur lieu de résidence. Si de fait vous parlez de ces choses, vous ne saurez jamais quand cette information pourrait tomber dans l’oreille de non-croyants, et cela pourrait devenir un problème majeur si c’était ensuite transmis à des espions malveillants ou à des agents secrets. Cela nécessite de la sagesse, et c’est pourquoi je dis que posséder la sagesse est essentiel. De plus, lorsque vous êtes simples et ouverts, il y a certaines choses privées que vous ne devez pas dire à n’importe qui. Vous devez juger de la stature de vos frères et sœurs pour voir s’ils pourraient être impies et plaisanter à propos de ce que vous dites après que vous le leur avez dit, ce qui vous créerait des problèmes une fois que cela se serait répandu, portant atteinte à votre intégrité. C’est pourquoi être simple et ouvert requiert également de la sagesse. C’est la quatrième norme indispensable pour une bonne humanité : avoir de la sagesse dans vos interactions.

La cinquième caractéristique est d’avoir un amour sincère pour les frères et sœurs qui croient vraiment en Dieu. Cela implique un peu de soin, une assistance véritable et un esprit de service. Nous devrions en particulier avoir plus d’échange avec ces frères et sœurs qui cherchent la vérité et leur fournir plus de soutien. Peu importe qu’ils soient de nouveaux croyants ou qu’ils croient depuis plusieurs années. Il y a un principe particulier de la vie de l’Église : prêtez particulièrement attention à ceux qui cherchent la vérité. Échangez davantage avec eux, donnez-leur plus de soutien et abreuvez-les davantage afin qu’ils reçoivent un coup de main le plus rapidement possible, leur permettant de grandir dans la vie dès qu’ils le peuvent. Pour ceux qui ne cherchent pas la vérité, s’il devient évident qu’ils n’aiment pas la vérité après une période d’arrosage, il n’est pas nécessaire de leur consacrer trop d’efforts. Ce n’est pas nécessaire parce que vous avez déjà tout fait ce qui est humainement possible. Il suffit que vous ayez rempli votre responsabilité. … Vous devez savoir sur qui vous devriez concentrer votre travail. Dieu perfectionnera-t-Il ceux qui ne cherchent pas la vérité ? Si le Saint-Esprit ne le veut pas, alors pourquoi les gens devraient-ils continuer aveuglément ? Vous ne comprenez pas l’œuvre du Saint-Esprit, mais vous êtes toujours aussi sûrs de vous. N’est-ce pas là la stupidité et l’ignorance humaines ? Alors, aidez davantage les frères et sœurs qui cherchent sincèrement la vérité parce qu’ils sont les objets du salut de Dieu et Ses élus prédestinés. Si nous échangeons souvent sur la vérité avec ces gens en unité de cœur et d’esprit et que nous nous soutenons et nous aidons les uns les autres, à la fin nous atteindrons tous le salut. Vous trahissez la volonté de Dieu si vous ne vous joignez pas à ces gens. … Les membres de l’Église qui possèdent une bonne humanité devraient se ranger avec ceux qui cherchent la vérité, interagir harmonieusement avec eux et, par la recherche de la vérité, se dépenser progressivement pour Dieu d’un seul cœur et d’un seul esprit. Ainsi, ceux qui cherchent la vérité seront sauvés et vous serez sauvés aussi, car le Saint-Esprit travaille parmi ceux qui cherchent la vérité. …

L’échange que nous venons d’avoir porte sur les cinq aspects qui doivent accompagner une bonne humanité. Si vous possédez ces cinq caractéristiques, vous pourrez interagir de manière harmonieuse avec vos frères et sœurs, trouver votre place dans l’Église et accomplir votre devoir du mieux que vous le pouvez.

Extrait de « Comment construire la vie de l'Église et le sens de la construction de la vie de l'Église », dans Sermons et échanges sur l'entrée dans la vie I

Posté par ANASTASIA 8 à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01-06-2019

En croyant en Dieu, tu devrais établir une relation normale avec Dieu

Chapitre 7 Plusieurs autres aspects de la vérité qui sont le minimum que doivent comprendre les nouveaux croyants
3. En croyant en Dieu, tu devrais établir une relation normale avec Dieu

Paroles de Dieu concernées :
Lorsque tu crois en Dieu, tu dois au moins régler la question d’avoir une relation normale avec Dieu. Sans une relation normale avec Dieu, alors la signification de croire en Dieu se perd. […] Une relation normale avec Dieu signifie que tu es capable de ne pas douter d’aucune œuvre de Dieu ou de ne pas t’y opposer et de t’y soumettre, et en plus, cela signifie qu’il faut avoir des intentions justes dans la présence de Dieu, ne pas penser à toi-même, en ayant toujours les intérêts de la maison de Dieu comme étant la chose la plus importante peu importe ce que tu fasses, en acceptant que Dieu t’observe et en te soumettant aux directives de Dieu. Tu peux apaiser ton cœur dans la présence de Dieu à n’importe quel moment et en toutes choses ; même si tu ne comprends pas la volonté de Dieu, tu dois quand même accomplir tes devoirs et tes responsabilités le mieux possible. Il n’est pas trop tard d’attendre que la volonté de Dieu te soit révélée et ensuite mettre cela en pratique. Lorsque ta relation avec Dieu est devenue normale, alors tu auras aussi une relation normale avec les gens. Tout est établi sur la fondation des paroles de Dieu. En mangeant et buvant les paroles de Dieu, pratique selon les exigences de Dieu, rectifie tes points de vue, et ne fais pas de choses qui résistent à Dieu ou qui dérangent l’Église. Ne fais pas de choses qui ne sont pas bénéfiques aux vies des frères et sœurs, ne dis pas de choses qui ne contribuent pas aux autres, ne fais pas de choses honteuses. Sois juste et honorable lorsque tu agis en toutes choses et rends-les présentables devant Dieu. Bien que la chair soit faible quelquefois, tu peux attacher la plus grande importance à bénéficier à la maison de Dieu, à ne pas convoiter tes propres bénéfices, et à accomplir la justice. Si tu peux pratiquer de cette manière, ta relation avec Dieu sera normale.

Chaque fois que tu fais quelque chose, tu dois chercher à savoir si tes motivations sont fondées. Si tu es capable d’agir selon les exigences de Dieu, alors ta relation avec Dieu est normale. C’est le critère minimum. Si, lorsque tu examines tes motivations, il y en a qui ne sont pas fondées, et si tu es capable de les laisser tomber et d’agir selon les paroles de Dieu, alors tu deviendras quelqu’un qui est droit devant Dieu, ce qui sera la preuve que ta relation avec Dieu est normale, et que tout ce que tu fais est pour Dieu, et non pour toi-même. À chaque fois que tu fais ou dis quelque chose, tu dois rectifier ton cœur, être juste, et ne pas être guidé par tes émotions, ni agir selon ta propre volonté. Ce sont les principes selon lesquels les croyants en Dieu se comportent. Les motivations et la stature d’une personne peuvent être exposées dans une petite chose, et donc, si les gens veulent emprunter la voie pour être perfectionnés par Dieu, ils doivent d’abord clarifier leurs propres motivations et leur relation avec Dieu. Ce n’est que lorsque ta relation avec Dieu est normale que tu peux être perfectionné par Dieu, et ce n’est qu’à partir de cet instant que la transformation, l’émondage, la discipline et le raffinement de Dieu en toi pourront déboucher sur l’effet recherché.

Extrait de « Quelle est ta relation avec Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

On peut dire que clarifier sa relation avec Dieu est la première étape vers l’amorce de son voyage spirituel. Bien que le destin de l’homme soit entre les mains de Dieu, et qu’il ait été prédestiné par Dieu, et ne puisse pas être changé par ces derniers, que tu puisses être perfectionné ou gagné par Dieu ou pas, dépend de si ta relation avec Dieu est normale ou non. Peut-être y a-t-il des parties en toi qui sont faibles ou désobéissantes, mais aussi longtemps que tes perspectives seront justes et tes motivations fondées, et aussi longtemps que tu auras corrigé ta relation avec Dieu et l’auras rendue normale, alors tu seras qualifié pour être perfectionné par Dieu. Si ta relation avec Dieu n’est pas bonne, et si tu agis pour la chair, ou pour ta famille, alors, quelle que soit l’ardeur avec laquelle tu travailles, ce sera pour rien. Si ta relation avec Dieu est normale, alors toute autre chose rentrera dans l’ordre. Dieu ne regarde rien d’autre, mais Il regarde seulement si tes positions sur la croyance en Dieu sont justes : En qui tu crois, pour qui est-ce que tu crois et pourquoi tu crois. Si tu es capable de voir clairement ces choses, et si tu es capable de revoir tes positions et de pratiquer, alors ta vie connaîtra des progrès, et tu es sûr de te mettre sur la bonne voie. Si ta relation avec Dieu n’est pas normale, et si tes positions sur la croyance en Dieu sont déviantes, alors cela empêchera toute autre chose de se réaliser : Peu importe ta foi en Dieu, tu n’obtiendras rien. Ce n’est que si ta relation avec Dieu est normale que tu recevras des éloges de Dieu lorsque tu auras tourné le dos à la chair, prié, souffert, enduré, obéi, aidé tes frères et sœurs, consacré plus d’efforts à Dieu et ainsi de suite.

Extrait de « Quelle est ta relation avec Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu désires avoir une vie spirituelle normale et établir une relation normale avec Dieu, tu dois d’abord donner ton cœur à Dieu et apaiser ton cœur devant Dieu. Ce n’est qu’après avoir confié ton cœur à Dieu que tu pourras progressivement avoir une vie spirituelle normale. Si, dans leur foi en Dieu, les gens ne confient pas leurs cœurs à Dieu, si leurs cœurs ne sont pas en Dieu, et s’ils ne considèrent pas le fardeau de Dieu comme leur propre fardeau, alors tout ce qu’ils font c’est tromper Dieu, et ce sont les actions des religieux incapables de recevoir les éloges de Dieu.

Extrait de « Établir une bonne relation avec Dieu est très important », dans La Parole apparaît dans la chair

Une relation normale avec Dieu est bâtie sur le fondement de l’acceptation des paroles de Dieu aujourd’hui. As-tu une vie spirituelle normale ? As-tu une relation normale avec Dieu ? Es-tu quelqu’un qui suit l’œuvre du Saint-Esprit ? Si tu peux suivre la lumière du Saint-Esprit aujourd’hui et peux saisir la volonté de Dieu à travers Ses paroles, et entrer ces paroles, alors tu es quelqu’un qui suit le courant du Saint-Esprit.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre les pas de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce n’est qu’après avoir connu Dieu et L’avoir satisfait sur la fondation du manger et du boire de Ses paroles que quelqu’un peut progressivement établir une bonne relation avec Lui. Manger et boire Ses paroles et les mettre en pratique sont la meilleure coopération avec Dieu, et c’est la pratique qui témoigne le mieux comme l’un de Son peuple. […] Pour acquérir une bonne vie spirituelle, premièrement, mange et bois les paroles de Dieu et mets-les en pratique ; et sur cette fondation, établis une bonne relation entre l’homme et Dieu.

Extrait de « Ceux dont le tempérament a changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

La relation entre Dieu et les hommes est à son niveau le plus intime pendant la prière. En général, quand tu es simplement occupé à tes affaires, peux-tu t’agenouiller et prier sur-le-champ ? Tu ne le peux pas. La relation des hommes avec Dieu est la plus proche et la plus directe quand ils s’agenouillent et prient. Lorsque tu lis les paroles de Dieu, si tu pries et qu’ensuite tu les lis de nouveau, tu te sentiras différent. Si tu n’as pas prié pendant un certain temps, alors tu ne comprendras pas les paroles de Dieu lorsque tu les liras. Une fois que tu les auras lues, tu ne sauras toujours pas ce qu’elles veulent dire.

[…] Le but de la prière, c’est que les hommes soient capables de venir en présence de Dieu et de recevoir les choses que Dieu a l’intention de leur donner. Si tu pries fréquemment et viens fréquemment en présence de Dieu, alors tu échangeras fréquemment avec Dieu et tu auras une relation appropriée avec Lui. Tu seras toujours ému par Lui et recevras toujours Son approvisionnement. Tu seras donc transformé, tes conditions s’amélioreront continuellement et tu ne seras pas abattu. En particulier quand les frères et sœurs se rassemblent en prière, une fois qu’ils ont fini de prier, il y a une immense vigueur et ils sentent qu’ils ont gagné beaucoup de choses. En fait, ils n’échangent pas forcément beaucoup pendant les quelques jours qu’ils passent ensemble, mais c’est la prière qui a suscité leur énergie et ils souhaiteraient ensuite pouvoir délaisser leurs familles et le monde tout à la fois. Ils souhaiteraient pouvoir tout abandonner ; avoir seulement Dieu suffit. Tu peux voir que leur énergie est très grande.

Extrait de « La signification et la pratique de la prière », dans Récits des entretiens du Christ

Si tu n’as pas une bonne relation avec Dieu, peu importe ce que tu fais pour maintenir ta relation avec d’autres personnes, quel que soit le travail que tu abats ou quelle que soit l’énergie que tu y consacres, cela relève toujours d’une philosophie humaine de la vie. Tu es en train de maintenir ta place parmi les gens à travers une perspective humaine et une philosophie humaine afin qu’ils te louent. Tu n’établis pas de bonnes relations avec les gens selon la parole de Dieu. Si tu ne te concentres pas sur ta relation avec les gens, mais entretiens une bonne relation avec Dieu, si tu es prêt à donner ton cœur à Dieu et à apprendre à Lui obéir, très naturellement, ta relation avec tout le monde deviendra normale. De cette façon, ces relations ne sont pas établies sur la chair, mais sur le fondement de l’amour de Dieu. Il n’y a presque pas d’interactions basées sur la chair, mais dans l’esprit, il y a la communion ainsi que l’amour, le confort et l’édification des uns et des autres. Tout ceci est fait sur le fondement d’un cœur qui satisfait Dieu. Ces relations ne sont pas maintenues en se basant sur une philosophie humaine de la vie, mais elles se forment naturellement à travers le fardeau de Dieu. Elles ne nécessitent pas les efforts de l’homme, elles sont pratiquées à travers les principes de la parole de Dieu. […] Une relation normale entre des personnes est établie sur le fondement que tu donnes ton cœur à Dieu ; elle ne se réalise pas à travers les efforts de l’homme. En l’absence de Dieu, les relations humaines ne sont que des relations charnelles. Elles ne sont pas normales, mais satisfont aux désirs charnels, ce sont des relations que Dieu déteste, dont Il a horreur. Si tu dis que ton esprit a été touché, mais tu veux toujours communier avec les gens qui font appel à toi, les gens que tu apprécies beaucoup, et s’il y en un autre qui ne fait pas appel à toi, sur qui tu as des préjugés et avec qui tu ne t’engages pas, ceci montre à suffisance que tu es quelqu’un d’émotionnel et que tu n’as pas du tout une relation normale avec Dieu. Tu essaies de tromper Dieu et de dissimuler ta propre laideur. Même si tu peux partager une certaine compréhension, mais que tu as de mauvaises intentions, tout ce que tu fais n’est bon que selon des critères de l’homme. Dieu ne te fera pas d’éloges, tu agis selon la chair, et non selon le fardeau de Dieu. Si tu es capable d’apaiser ton cœur devant Dieu et d’interagir convenablement avec tous ceux qui aiment Dieu, ce n’est qu’à ce moment que tu seras apte à être utilisé par Dieu. De cette façon, peu importe comment tu fais la rencontre des autres, ce ne sera pas selon une philosophie de la vie, mais il sera question de vivre en face de Dieu, en tenant compte de Son fardeau.

Extrait de « Établir une bonne relation avec Dieu est très important », dans La Parole apparaît dans la chair

Construire une bonne relation avec Dieu est une priorité absolue pour quiconque croit en Dieu ; tout le monde devrait la traiter comme étant la tâche la plus importante et comme étant l’évènement majeur de leur vie. Tout ce que tu fais devrait être évalué selon si oui ou non, tu as une relation normale avec Dieu. Si ta relation avec Dieu est normale et tes intentions sont correctes, alors fais-le. Pour maintenir une relation normale avec Dieu, tu ne peux pas avoir peur de perdre des intérêts personnels, tu ne peux pas permettre à Satan de triompher, tu ne peux pas permettre à Satan de trouver quoi que ce soit contre toi, et tu ne peux pas permettre à Satan de te ridiculiser. Une telle intention est un signe que ta relation avec Dieu est normale. Ce n’est pas pour la chair, mais plutôt c’est pour la paix de l’esprit, c’est pour gagner l’œuvre du Saint-Esprit et pour satisfaire la volonté de Dieu. Si tu veux entrer dans un état correct, tu dois construire une bonne relation avec Dieu, tu dois rectifier ton point de vue sur la croyance en Dieu. C’est pour permettre à Dieu de te gagner, pour permettre à Dieu de révéler les fruits de Ses paroles en toi, et pour t’éclairer et t’illuminer encore plus. Ainsi, tu entreras dans la manière correcte. Mange et bois continuellement les paroles de Dieu actuelles, entre dans la voie actuelle de l’œuvre du Saint-Esprit, agis selon les exigences actuelles de Dieu, ne suis pas des pratiques démodées, ne t’accroche pas à d’anciennes manières de faire les choses, et entre rapidement dans la manière de l’œuvre d’aujourd’hui. Ainsi ta relation avec Dieu sera complètement normale et tu entreras dans la bonne voie de la croyance en Dieu.

Extrait de « Quelle est ta relation avec Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Posté par ANASTASIA 8 à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,